Voyages

[CRACOVIE] Où je me réconcilie avec l’art contemporain (mais me fâche avec notre sommier)

  Après l’excellente journée d’hier, j’ai passé une nuit affreuse, errant du lit au canapé et retour sans trouver de position confortable. Je me lève avec un mal de dos façon crise aiguë de lumbago + 3/4 jours, et la conviction d’avoir au minimum une tumeur foudroyante dans une vertèbre. Mais je raisonne que c’est […]

[CRACOVIE] Où je me réconcilie avec l’art contemporain (mais me fâche avec notre sommier) Lire la suite »

[CRACOVIE] Où nous remontons le temps à bord d’une Trabant

  Ce matin au petit dej’, nous goûtons les fameux obwarzanek dont les Cracoviens détestent (paraît-il) qu’on les qualifie de bagels. Alors je suis désolée messieurs-dames, mais ça a très exactement le goût d’un bagel, sauf que la forme plus large et plus fine le rend presque impossible à couper en deux et à fourrer […]

[CRACOVIE] Où nous remontons le temps à bord d’une Trabant Lire la suite »

[CRACOVIE] Où ma journée comporte trop de chapelles et pas assez de légumes

  La nuit n’a pas été bonne; je me réveille à 6h avec le dos en compote et zéro enthousiasme pour l’activité du jour. Sans même parler de mes visions (probablement) irréalistes de noyade souterraine… Et si les galeries étaient trop étroites et que j’avais l’impression d’étouffer? Et s’il y avait suffisamment d’humidité pour me […]

[CRACOVIE] Où ma journée comporte trop de chapelles et pas assez de légumes Lire la suite »

[CRACOVIE] Où je tente d’éviter un reboot culinaire de Kafka

La nuit fut un peu agitée: le ventilateur au plafond de notre chambre nous a dispensé une agréable fraîcheur, et le matelas de notre lit est raisonnablement confortable; en revanche, le sommier grince et craque comme s’il était sur le point de rendre l’âme chaque fois qu’un de nous deux remue le petit doigt. Du […]

[CRACOVIE] Où je tente d’éviter un reboot culinaire de Kafka Lire la suite »

[CRACOVIE] Où il y a beaucoup trop d’humains dans l’antre du dragon

  Cette nuit, nous avons tous les deux été dévorés vifs par des moustiques fourbement silencieux dont nous ne soupçonnions même pas la présence dans notre studio. A notre réveil, le soleil est revenu pour saluer notre départ de Varsovie. Nous réglons les derniers détails de notre arrivée à Cracovie: le propriétaire de l’Airbnb que […]

[CRACOVIE] Où il y a beaucoup trop d’humains dans l’antre du dragon Lire la suite »

[VARSOVIE] Où ma véritable nature de mogwaï est révélée au grand jour

  Conformément aux prévisions météo, il pleut fort lorsque nous nous réveillons vendredi matin. Rien d’aussi apocalyptique que les récentes inondations à Friteland, mais assez pour nous dissuader de sortir tout de suite. Chouchou se propose courageusement de partir à la chasse à la brioche; puis nous passons la matinée à bloguer et à bosser.  […]

[VARSOVIE] Où ma véritable nature de mogwaï est révélée au grand jour Lire la suite »

[VARSOVIE] Où les écureuils et les disciples de Linné nous fuient, et où je noie ma déception dans le fond de veau

  Jeudi matin, pour une fois, nous avons mis notre réveil: il devrait pleuvoir à partir du milieu de la journée (11h selon les organisateurs, 14h selon la police). Nous quittons donc notre studio-hôtel vers 9h et mettons le cap vers le parc Lazienki, alias le plus grand espace vert de Varsovie. C’est un endroit […]

[VARSOVIE] Où les écureuils et les disciples de Linné nous fuient, et où je noie ma déception dans le fond de veau Lire la suite »

[VARSOVIE] Où je tombe amoureuse de Ryszard, et où Josef est le voisin de toutes les stars du rock

  Lorsque nous émergeons mercredi matin, il pleut des cordes sur Varsovie. Pour un peu, on croirait n’avoir jamais quitté la Belgique! Nous profitons d’une brève éclaircie pour aller chercher des viennoiseries à une boulangerie voisine. Ma soi-disant brioche au chocolat se révèle fourrée à la frangipane, que j’ai en horreur. Je l’échange contre le […]

[VARSOVIE] Où je tombe amoureuse de Ryszard, et où Josef est le voisin de toutes les stars du rock Lire la suite »

[VARSOVIE] Où les sorciers sont innocents et les escaliers bien trop nombreux

  La literie de notre studio-hôtel est très confortable, et après nous être écroulés hier soir vers 22h45, nous avons bien dormi. Nous émergeons relativement tôt et partons en quête d’une supérette où acheter des provisions pour le petit déjeuner. Après avoir beaucoup tourné dans notre quartier pourtant pourvu de nombreux commerces, nous devons nous […]

[VARSOVIE] Où les sorciers sont innocents et les escaliers bien trop nombreux Lire la suite »

Retour haut de page