Traduction

Les traductions les plus galères de ma carrière #3

Les traductions les plus galères de ma carrière #3 Lire la suite »

Début 2016, l’éditeur qui avait déjà publié ma traduction préférée de tous les temps, « Les quinze premières vies d’Harry August », m’a confiée celle du roman suivant de l’autrice: « Touch« . Ici aussi, il était question d’un individu doté d’un pouvoir un peu particulier qui l’isolait du reste de l’humanité. Depuis sa mort en des circonstances particulièrement […]

Les traductions les plus galères de ma carrière #3 Lire la suite »

Les traductions les plus galères de ma carrière #2

Les traductions les plus galères de ma carrière #2 Lire la suite »

  En 2004, une éditrice avec qui je n’avais jamais travaillé m’a contactée pour me proposer un projet d’envergure. Elle avait acheté les droits français d’une série de fantasy récente, mais faisant suite à deux trilogies « classiques » parues dans les années 70 – et avant de publier les nouveaux tomes, elle voulait ressortir les anciens

Les traductions les plus galères de ma carrière #2 Lire la suite »

Les traductions les plus galères de ma carrière #1

Les traductions les plus galères de ma carrière #1 Lire la suite »

  Je viens juste de fêter mes 26 ans de carrière. A ce stade, ma bibliographie doit compter environ 350 titres uniques. Parfois, je retombe sur l’un d’eux dans ma bibliothèque, et je ne sais même plus de quoi parle l’histoire que j’ai pourtant décortiquée mot à mot dans un passé plus ou moins lointain.

Les traductions les plus galères de ma carrière #1 Lire la suite »

Où mes sous ne viendront pas à moi si je ne vais pas les chercher

Où mes sous ne viendront pas à moi si je ne vais pas les chercher Lire la suite »

Ce billet n’aura d’intérêt que pour mes lecteur.ice.s artistes-auteurs – ou éventuellement free lance dans un autre secteur. Il s’agit d’une anecdote personnelle illustrant à merveille un principe que je ne me lasserai jamais de répéter.  Fin juin, je reçois un relevé de droits d’auteur d’un éditeur pour lequel je ne bosse plus depuis quelques

Où mes sous ne viendront pas à moi si je ne vais pas les chercher Lire la suite »

Comment je m’y prends pour traduire un roman (2/2)

Comment je m’y prends pour traduire un roman (2/2) Lire la suite »

PREMIET JET / RELECTURE Certains de mes collègues font un premier jet kilométrique et passent ensuite beaucoup de temps à le mettre en forme. Moi, c’est l’inverse: je soigne énormément mon premier jet, et en relecture, je me contente de supprimer les coquilles et les répétitions, de corriger quelques tournures maladroites, d’améliorer un jeu de

Comment je m’y prends pour traduire un roman (2/2) Lire la suite »

Comment je m’y prends pour traduire un roman (1/2)

Comment je m’y prends pour traduire un roman (1/2) Lire la suite »

POSTE DE TRAVAIL Depuis que je mène une vie semi-nomade, je n’ai plus de poste fixe: juste un ordinateur portable 13″ que je trimballe partout avec moi – et dont le clavier souffre beaucoup des cadences infernales que je lui impose. Du temps où les éditeurs mettaient en traduction des textes déjà parus dans leur

Comment je m’y prends pour traduire un roman (1/2) Lire la suite »

Ma journée de traductrice littéraire

Ma journée de traductrice littéraire Lire la suite »

Je me lève généralement vers 9h. A mon grand regret, je ne suis pas du matin, et un des principaux avantages du statut d’indépendant, c’est bien de pouvoir décider de ses propres horaires de travail! Je passe la première heure à siroter un thé en faisant le tour des popotes sur internet, puis à 10

Ma journée de traductrice littéraire Lire la suite »

Comment les traducteurs littéraires sont-ils rémunérés? 2/2

Comment les traducteurs littéraires sont-ils rémunérés? 2/2 Lire la suite »

Dans mon billet précédent, je vous expliquais que, comme les auteurs, les traducteurs littéraires sont payés sous la forme d’un pourcentage sur les ventes, mais reçoivent au moment où ils effectuent leur travail une avance appelée l’à-valoir qui leur reste acquise quoi qu’il advienne. En ces temps de surproduction éditoriale, peu d’ouvrages se vendent assez

Comment les traducteurs littéraires sont-ils rémunérés? 2/2 Lire la suite »

Comment les traducteurs littéraires sont-ils rémunérés? 1/2

Comment les traducteurs littéraires sont-ils rémunérés? 1/2 Lire la suite »

En France, les traducteurs littéraires sont considérés comme faisant partie du corps de métier des auteurs. Nous avons un statut d’indépendants, et pour chaque ouvrage sur lequel nous travaillons, nous signons un contrat avec la maison d’édition qui en a acquis les droits français. Ce contrat prévoit une rémunération en droits d’auteur (DA), c’est-à-dire, un

Comment les traducteurs littéraires sont-ils rémunérés? 1/2 Lire la suite »

25 ans de traduction littéraire, veine et déveine

25 ans de traduction littéraire, veine et déveine Lire la suite »

Le mois d’octobre est celui de tous les anniversaires les plus importants de ma vie. Le 19, ma rencontre avec Chouchou. Le 17, la mort de mon père. Et le 4, le début de mon activité de traductrice littéraire. Cette année, cela fait 25 ans que j’exerce ce métier pour lequel je n’ai pas le

25 ans de traduction littéraire, veine et déveine Lire la suite »

Retour en haut