Quotidien

10 things I love Wednesday #137

1. « Four seasons in Japan » de Nick Bradley. A Tokyo, Flo (un des personnages de « The cat and the city », le premier roman de l’auteur) est en pleine crise existentielle. Son couple agonise tandis qu’elle ne trouve pas de nouveau texte à traduire. Jusqu’au jour où elle ramasse un mystérieux roman abandonné dans le métro. Celui-ci raconte l’histoire d’Ayako, une vieille femme sévère qui tient un café dans la petite ville d’Onomichi. Hantée par un passé familial tragique, elle a accepté d’héberger Kyo, son petit-fils de 19 ans, le temps qu’il repasse ses examens d’entrée à l’université. Tous deux taiseux et traumatisés, Ayako et Kyo sont d’abord incapables de communiquer ensemble. Mais un lien solide et profond va se tisser entre eux au fil des saisons. Fascinée par « Le son de l’eau », Flo se met à la recherche de l’auteur pour obtenir l’autorisation de publier sa traduction. Dès lors, son histoire se met à converger avec celle des personnages…

10 things I love Wednesday #137 Lire la suite »

10 things I love Wednesday #136

1. « The lost flowers of Alice Hart ». En Australie, de nos jours. Lorsqu’une tragédie change à jamais sa vie, la jeune Alice part vivre dans la ferme horticole de sa grand-mère June, qu’elle ne connaît pas. Au sein d’une communauté de femmes au passé tout aussi douloureux que le sien, elle apprend à perpétuer la tradition familiale en utilisant le langage des fleurs pour remplacer les mots. Mais l’histoire des Hart est hantée par de nombreux secrets…

10 things I love Wednesday #136 Lire la suite »

10 things I love Wednesday #135

1. « Barbie », le film. Je n’avais aucune intention d’aller le voir. Puis j’ai lu tellement d’avis dithyrambiques sur des comptes féministes, et tellement de critiques rageuses de la part de mascus en PLS, que j’ai fini par craquer et par rompre ma grève de cinéma qui durait depuis… l’automne 2017, à vue de nez. J’ai eu bien raison: c’était tout à fait jouissif. Surtout le discours du personnage de Gloria, joué par America Ferrara, qui résume en quelques phrases toute l’absurdité de la condition féminine.

10 things I love Wednesday #135 Lire la suite »

La semaine en bref #287

★ Inspirée par le très bon souvenir d’un spectacle en plein air à Tiffauges, il y a fort fort longtemps, je nous avais pris deux places pour « La belle et la bête » au château de Rixensart. Le spectacle n’a pas commencé depuis 5 minutes que, ahurie par la nullité des dialogues, j’ai déjà envie de partir. Chouchou partageant mon avis, nous tenons par politesse jusqu’à l’entracte et nous éclipsons peu après cette réplique immortelle de la fin de l’acte 2: « Vous n’auriez pas du pain sans gluten? Je suis coeliaque ». Dommage: le château lui-même est très beau, l’organisation nickel, et les comédiens – surtout celui qui joue la Bête – valent probablement mieux que le texte qu’on leur fait débiter.

La semaine en bref #287 Lire la suite »

10 things I love Wednesday #134

1. « Deadloch ». Deux enquêtrices aux personnalités diamétralement opposées sont forcées de coopérer pour élucider le meurtre d’un habitant de Deadloch, paisible hameau côtier situé en Tasmanie. On serait presque tenté.e d’inventer la catégorie « thriller humoristique lesbien » pour cette série australienne queer à mort, hilarante et super bien ficelée. Gros coup de coeur chez 100% des membres de notre foyer.

10 things I love Wednesday #134 Lire la suite »

Retour en haut