[LONDRES] So long, London

C’est notre dernière journée de vacances. Afin de pouvoir en profiter malgré nos très encombrants bagages et les 40 mn de transports en commun qui séparent la gare de notre Air BnB, je fais appel à Stasher. Pour environ £5 par sac ou valise, nous pourrons les stocker dans un hôtel juste à côté de St Pancras. La réservation et le paiement se font uniquement en ligne. Il existe plusieurs autres services de ce type, mais les prix sont très variables. Le premier que j’ai consulté prenait £15 par bagage!

Nous traînons dans notre jolie chambre le plus tard possible, Chouchou en traitant la photos de la veille et moi en jouant au Tétris pour faire tenir toutes nos affaires dans nos bagages. A 11h, nous sortons en laissant la clé sur la commode et envoyons un message à Frank pour le prévenir que nous sommes partis. Nous ne l’aurons pas vu une seule fois pendant notre séjour, même si nous aurons entendu sa voix (et celle de sa femme, et celle de son chien) par la porte de séparation.

Nous faisons appel à un Uber pour nous conduire jusqu’à l’Alhambra Hotel où nous déposons le Monstre Billabong et mon fameux sac à dos jaune. Puis nous prenons le métro jusqu’à Picadilly Circus. La place, désormais fermée sur un côté, est devenue très moche depuis mes premiers séjour à Londres, mais peu importe. Nous faisons d’abord un tour au très grand Waterstones voisin. Nous y brunchons au restaurant du dernier étage, près d’une baie vitrée par laquelle nous apercevons le London Eye dans le lointain. Tartine d’avocat, sausage roll et soupe petit pois-menthe, servis par un monsieur adorable qui nous parle dans un français pas mauvais.

Nous allons ensuite boire un thé à la Maison Assouline, un bar à cocktails-librairie assez spectaculaire mais très calme à cette heure de la journée. Là aussi, le personnel est super sympa. Nous ne sommes pas tombés sur une seule personne désagréable ou juste un peu sèche pendant tout notre séjour. Ca me change de la France.

50 m plus loin, la librairie Hatchards nous tend les bras avec sa belle devanture et les bouquets de fleurs artificielles qui égaient tous ses rayons.

Enfin, point d’orgue de ce séjour: un petit tour à la boutique du flagship store Fortnum & Mason. Peut-on faire plus anglais que cette célèbre institution? C’est terrible, parce que j’ai envie de tout acheter et plus de place dans mes bagages. Non, magnifique boîte à musique d’anniversaire, je ne peux pas t’adopter. Toi non plus, splendide boîte à biscuits d’un format si particulier que je ne saurais pas quoi faire de toi après avoir englouti ton contenu. Je me contente d’une petite boîte de thé vert à la mandarine et d’un mini-pot en céramique rempli de Stilton.

Nous remontons en métro jusqu’à St Pancras, que nous dépassons à pied pour aller découvrir Word on Water, une librairie installée à bord d’une péniche.

Après ça, nous allons récupérer nos bagages à l’Alhambra Hotel, faisons quelques emplettes au M&S Simply Food de la gare (pas aussi bien achalandé que je l’aurais souhaité) et allons nous placer dans la file des voyageurs de l’Eurostar. A Bruxelles, il n’y a qu’un train toutes les deux heures, donc les formalités vont assez vite. Ici, il y en a un toutes les demi-heures, et il nous faut plus de 30 mn pour scanner notre billet, passer la sécurité et le double contrôle douanier avant de nous poser dans une salle d’attente bondée avec, tout de même, encore une heure de marge jusqu’au départ.

Je dirais bien que le voyage de retour se déroule sans incident, mais la vérité, c’est qu’aucun de nous n’a pensé à prendre des couverts à la caisse du M&S. « On peut toujours aller en demander au wagon-restaurant. » « OK, vas-y. » « Euh… non. Anxiété sociale, toussa toussa. » « Ben, pareil pour moi. » Nous finissons donc par manger nos salades en utilisant le godet de sauce vide en guise de cuillère. Taux d’éparpillement de la nourriture sur la tablette, les vêtements et dans la barbe: élevé.

Nous arrivons à Bruxelles un peu après 20h, crevés et chargés comme des mules, mais ravis de ces vacances anglaises, des découvertes que nous avons faites et des belles photos que nous avons pu prendre.

1 réflexion sur “[LONDRES] So long, London”

  1. Merci pour ces récits qui m’ont fait voyager ! Le pot à Stilton en céramique est, ici, devenu récipient de boîtes d’allumettes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut