These days

Je me réveille avec les cervicales douloureuses, je sors mon mug préféré parmi ceux qui ne sont pas dans le lave-vaisselle, je maudis l’absence de thermomètre sur ma bouilloire en me brûlant les lèvres avec mon thé, je trouve le Wordle français, le Wordle anglais et le Sutom en 3 coups chacun et je me high five mentalement, je me demande si c’est bien raisonnable de prévoir des voyages ruineux alors que ma retraite s’éloigne de plus en plus, je nourris des pensées assez peu bienveillantes vis-à-vis du gouvernement, je savoure le beau soleil d’hiver, je note qu’il faut racheter du lait si je veux pouvoir me faire un chocolat chaud, j’échange des Pusheen avec mon amoureux sur Messenger, je ne comprends rien au dernier mail de la sécu, j’apporte une jupe trop longue chez ma retoucheuse, je consulte mon compte en banque pour voir si j’ai été payée (toujours pas), je présente joliment les makis sur une assiette Moomin même si je mange seule, je trouve les clémentines un peu sèches, je renifle la bonne odeur du Mir Laine dans les pulls qui sortent de la machine, je reçois encore un avertissement parce que mon espace de stockage sur le cloud est saturé, j’essaie de me motiver pour faire du yoga, je lis des trucs féministes qui me mettent en colère alors j’arrête, je croise les doigts pour avoir un train lundi, je trouve difficile l’équilibre à réaliser entre profiter d’aujourd’hui et se soucier de demain, j’attaque un nouveau puzzle sur la table du salon, je m’amuse des efforts de style que fait mon neveu en me répondant sur Instagram, j’ignore le coup léger frappé à ma porte, je ne trouve pas de nouvelle série que j’aie envie de regarder, je lis des bédés en grignotant des Palmito, je recolle la bandelette des jours sur ma plaquette de Slinda, j’ai toujours la flemme de mettre du sérum, je continue à meubler l’appartement de mes rêves au lieu d’angoisser avant de dormir.

1 réflexion sur “These days”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut