Les conversations absurdes #118

Intérieur nuit. A moitié endormie déjà, je me blottis contre Chouchou et pose une main sur son bras. Sous mes doigts, je sens une drôle de protubérance, beaucoup trop grosse pour être un bouton ou une piqûre de moustique. Un gros naevus qui aurait poussé du jour au lendemain? Bizarre. Je palpe le truc frénétiquement.

MOI, affolée: C’est quoi, ça?

CHOUCHOU, perplexe: C’est mon téton.

MOI: Ah.

MOI: Donc, c’était pas ton bras.

CHOUCHOU: …Non.

3 réflexions sur “Les conversations absurdes #118”

  1. Purée. Comme j’ai ri. Merci.
    Je vois dans le billet de ton récap en image un sublime puzzle avec des théières. Pourrais-je te demander s’il te plaît où il serait possible de m’en procurer un ? Mille mercis par avance.
    J’ai terminé hier la série de The Extraordinary Attorney Woo découvert grâce à toi. Un pur bonheur. Très belle journée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page