La semaine en bref #252

Lundi:

★ En guise de festivités d’Halloween, nous partons chercher une Cambio à Pétaouchnok car apparemment, celle que nous avions réservée pour faire nos courses de la semaine est chez le garagiste. La bonne nouvelle, c’est qu’il reste UN poulet rôti chez Delhaize, et que ça va grandement simplifier la préparation de notre repas du soir.

Mardi:

★ Comme d’habitude, je bosse un jour férié et c’est ma joie. (Ou pas, car je dois relire la première moitié de ma trad en cours pour la rendre avant d’avoir fini tout le texte, et je déteste ça.)

★ Deuxième jour de reprise du yoga, et au bout de dix minutes, je m’entends grogner à Adriene: « On s’en fout de ton chien ». Ca promet.

Mercredi:

★ Est-ce que tout à fait par hasard, ma librairie de quartier n’aurait pas déjà mis en rayon le « Magic Charly » et les « Vieux fourneaux » qui doivent sortir respectivement demain et après-demain? Si! Fonçons.

★ Puis allons entamer notre butin au 1040, après avoir blagué avec un sympathique serveur qui me trouve très drôle et m’appelle « ma reine » (un homme de goût, visiblement).

★ « Anxiety does not count as preparation », dit Mme Perumal à Mulligan dans l’épisode 3 de « The mysterious Benedict society ». …Touché.

Jeudi:

★ Malgré la grisaille (de saison – je ne me plains pas), une journée où j’ai calé encore un événement excitant et un resto à 4 dans le calendrier social de ce mois-ci est forcément une bonne journée.

★ Et puis, Netflix annonce qu’il y aura une saison 2 de « The Sandman », et ça me met en joie.

Vendredi:

★ J’ai trouvé Grégoire de Nazianze (Pédantix) bien plus vite que Milton Friedman (Pédantle). Mes profs d’économie de prépa et de Sup de Co se retournent dans leur tombe.

Samedi:

★ En vue du shooting de l’après-midi, je ressors mes palettes Mac dont je ne me suis pas servie depuis… 10 ans, à vue de nez. Et mes pinceaux qui étaient restés (pas nettoyés) dans le placard de la salle de bain depuis le même laps de temps. Oui, j’aime vivre dangereusement. Mais ça fait si longtemps que même les bactéries doivent avoir défunté.

★ La journée ne se passe pas tout du comme prévu, et je frôle le meltdown de frustration. Au final, on aura pu faire seulement la moitié de ce qu’on voulait, mais Chouchou s’étant montré très efficace dans la prise de vue, on devrait quand même avoir un nombre satisfaisant de photos exploitables.

★ Actuellement, la souris congelée coûte 23€ le kilo, soit plus cher que le poulet bio ou le saumon d’élevage. Je suis sûre que vous mouriez d’envie de le savoir.

★ J’aimerais dire que j’ai pris autant de plaisir à regarder « Enola Holmes 2 » que j’en avais eu avec l’original, mais en fait, j’ai vite décroché et me suis contentée de suivre les trois quarts du film d’une oreille distraite. Dommage, l’histoire (basée sur un fait historique réel) était très intéressante au final.

Dimanche:

★ Une parfaite journée cocooning pour moi pendant que Chouchou traite les photos d’hier. Comment ça, il faut bosser demain? C’est nul. Remboursez.

5 réflexions sur “La semaine en bref #252”

  1. Oui, la photo est juste incroyable. Je me demande : est-ce un animal dont le tempérament s’accomode bien avec les êtres humains ?

    1. Ca dépend ce que tu entends par s’accommoder. Les rapaces sont des animaux sauvages. De base, ils ne kiffent pas les humains. Ceux qui sont là le sont parce qu’ils ne parviendraient pas à se débrouiller seuls dans la nature: issus de la captivité, infirmes d’une façon ou d’une autre… Donc ils apprennent à tolérer les humains parce qu’ils n’ont pas le choix, et ils finissent par développer une relation de confiance avec leurs soigneurs. Mais c’est un pis-aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page