La semaine en bref #243

Lundi:

★ Je suis prise d’une subite envie de fish and chips, le bon du Bia Mara pané au panko. Moyennant quoi, distraite par la mention « lemon and basil », je commande du lieu noir – que je déteste – préparé en tempura. Chouchou me propose gentiment d’échanger avec lui, mais il a pris un poisson piquant. Je me console en pensant que c’est quand même super de manger dehors sur la place de Londres avec des températures enfin respirables. (Mais avant de repartir, je fais beaucoup de grimaces devant le panneau du menu, pour le principe).

Mardi:

★ Je suis sur le point de sortir faire quelques courses quand je reçois un mail de l’éditrice de la série de cosy mystery. Elle veut que je lui fasse un essai, ce qui est normal puisqu’on n’a encore jamais bossé ensemble, et elle m’informe que la traduction serait à lui rendre pour… le 15 novembre, alors que mon calendrier est déjà bien plein pour la fin de l’année. En poussant les murs, ça doit quand même passer. Au lieu de sortir, je m’attelle donc immédiatement à mon essai.

Mercredi:

★ Après les équations de Navier-Stokes et Bede le vénérable, le Pédantix du jour est… Jan Hus. Mais qui arrive à trouver ces trucs sans tricher? ( = faire une recherche Google dès qu’on a reconstitué suffisamment de bouts de phrase épars.)

★ Cette fois, plus d’excuses: je dois m’aventurer dans le Grand Dehors pour dégoter des mini-shampoings secs, des bouchons d’oreille de la seule marque que je supporte et un nouveau câble lightning pour mon iPad. Il fait encore trop chaud à mon goût, mais marcher un peu me fait du bien. Je conclus ma tournée de corvées par un passage chez Kiehls et une citronnade à l’Atelier en Ville.

Jeudi:

★ Je traduis un roman dans lequel un candidat Démocrate a été photographié en pleins ébats avec une femme qui n’est pas la sienne. L’héroïne commente les effets désastreux que cela pourrait avoir sur sa campagne: »La presse et le public étaient toujours beaucoup plus sévères avec les progressistes quand ils commettaient des erreurs. La candidate d’extrême-droite aurait probablement pu tromper son mari avec un raton-laveur, et ses partisans ne l’en auraient adorée que davantage. (À condition que le raton-laveur soit pro-vie.) » Et le pire, c’est que c’est très réaliste.

★ Après m’être posé beaucoup de questions et avoir repris mille détails, je me décide à envoyer mon essai pour la série de cosy mystery. Je croise les doigts pour que l’éditrice ne trouve pas que j’ai pris trop de libertés avec la VO ou, au contraire, que j’y suis trop restée collée! (La traduction n’est pas une science exacte, et ce que les un.es considèreront comme une excellente VF fera dresser les cheveux sur la tête des autres…)

Vendredi:

★ L’avis de taxe foncière au saut du lit: quelle bonne idée pour mettre les gens d’excellente humeur avant le week-end!

★ Les épreuves corrigées à relire sous 10 jours en les annotant directement sur le PDF, alors que ça nécessite Adobe Reader que je n’ai pas et ne sais pas utiliser: quelle bonne idée pour me mettre d’excellente humeur à la minute où je m’apprêtais à sortir déjeuner avec Gasparde!

★ Il est dit que cette journée ne sera qu’une longue série de petites frustrations. Il n’y a pas de valise cabine convenable au seul endroit à Bruxelles où je pensais en trouver une à un prix raisonnable; dans la homemade lemonade du Serra, il y a…? « ben, du citron » et dans le gâteau au chocolat…? « ben, du chocolat », me répond la serveuse avec l’air de me prendre pour une débile; le dernier Naomi Novik n’est finalement pas sorti hier et je vais devoir attendre encore 3 semaines pour connaître la fin de Scholomance; je suis obsédée par « Extraordinary attorney Woo » mais j’ai fini la saison 1 et la 2 ne sera pas disponible avant 2024. Et puis, j’en ai plein le fondement de cette chaleur, IL EST OU L’AUTOMNE BORDEL?

Samedi:

★ Après avoir fait le plein du frigo chez Delhaize, nous passons à l’Univers du Sommeil pour que je puisse me trouver un nouvel oreiller. Les modèles en latex sont tous rectangulaires, ce qui ne m’arrange pas par rapport à mes taies, mais soit. Par contre, celui que mes cervicales douloureuses approuvent immédiatement coûte… 169€. Je manque m’évanouir d’horreur. Plus de mille francs français (oui, je suis vieille)! Je ne suis pas du tout prête à mettre ce prix-là.

★ Le soir, nous nous rendons au château Malou, à Woluwé, pour assister à une conférence sur les chauve-souris et participer à une sortie d’observation. La première est très intéressante, et quoi qu’assez bien informée sur le sujet, j’apprends des tas de choses. La seconde me lasse vite: guetter un trait noir qui passe très vite au-dessus d’un étang, bof.

★ Du coup, comme on a la Cambio pour un moment encore, je suggère qu’on aille boire un verre au LIB. La circulation dans le centre est cauchemardesque; pour ne pas s’embêter à chercher un endroit où se garer, on décide d’aller directement au parking Dansaert. La seule place qu’on trouve est au 9ème étage et… l’ascenseur est en panne. Ca faisait longtemps que je n’avais pas autant détesté la bagnole.

★ De retour à la maison, je suis en train de me brosser les dents quand je reçois un MP d’Harouna: « T’as oublié ton GSM ici ». Au moins, il n’est pas perdu.

Dimanche:

★ Je passe une partie non négligeable de mon après-midi et dépense un nombre assez considérable de calories (et de cuillères…) à tenter de remballer l’énorme coussin de lecture moche et de mauvaise qualité reçu en début de semaine dans un carton défoncé. A mon avis, DHL n’acceptera jamais le colis en l’état. Si quelqu’un sur Bruxelles a un carton vide dont les dimensions sont environ de 70x55x30, ou sait à quel endroit je pourrais m’en procurer un à l’unité… Cette horreur a coûté cher et je voudrais vraiment récupérer mes sous!

9 réflexions sur “La semaine en bref #243”

  1. Aucune idée pour le carton….de mémoire ils en vendent en petite quantité chez Action mais aucune idée des dimensions. Je crois que vendredi il devait y avoir quelque chose dans l’air à Bruxelles parce que moi aussi ma journée a été pourrie par plein de contrariétés….

  2. Les pedantix que tu cites quand tu es catholique et ingénieur c’est hyperfacile. en revanche les bestioles américaines de pedantle j’ai du mal et je dois recourir à granddictionnaire.com, parce que bulot moi je ne sais pas le dire en anglais !

    1. Ah oui alors que moi les animaux c’est le truc que je trouve toujours très vite 😀 Mais clairement les références religieuses et la physique, je rame un peu!

    1. Tu ne te rends pas compte du spectacle affligeant que j’offre en présence d’animaux. Le ravi de la crèche avec la voix de Minnie Mouse sur le volume maximal.

  3. Mon texte n’a rien à voir avec le sujet de ce billet, mais avec une lecture ancienne recommandée par tes soins !
    Sous ton impulsion (d’il y a quelques années, c’est là que je vois le temps qui file !), j’avais lu – et beaucoup aimé- les aventures d’Ophélie, la passe miroir. J’ai récemment commencé le tome 4, et je n’y arrive pas.
    Du coup, je me suis demandé ce que tu en avais pensé, mais je n’ai trouvé aucun post sur le sujet. Pas lu, pas commenté, ou moi qui cherche mal ? Les commentaires étaient fermés sur le post du tome 3, du coup je ne savais où te faire la demande, je tente ici ! Merci à toi pour toutes les inspirations que tu nous partages

    1. En effet, je réalise que je n’ai jamais écrit de billet sur le tome 4. Probablement parce que je l’ai détesté et que ça m’ennuyait néanmoins d’en dire du mal: c’est une fin de série inventive et courageuse même si elle ne m’a pas plu du tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page