What I did in August 2022

J’ai passé l’essentiel de ce mois d’août à Monpatelin, planquée derrière mes volets cabanés en essayant d’utiliser ma clim’ au minimum sans toutefois mourir de chaud dans ma chambre sous le toit. On n’a pas été les plus mal lotis dans mon coin: la température n’a pas dépassé les 32° (mais elle n’est pas descendue en-dessous de 29° non plus). Je me suis contentée de bosser et de rester avachie devant Netflix, dont jamais encore je n’avais fait une telle consommation. J’ai notamment regardé deux séries-bijoux: le très attendu « The Sandman » d’après l’oeuvre de Neil Gaiman, et la surprenante « Extraordinary attorney Woo » qui m’a touchée en plein coeur.

J’ai vu passer les photos de vacances d’à peu près tout le monde sur les réseaux sociaux, et je n’ai envié personne: les destinations ensoleillées, ce n’est pas mon truc, surtout en cette saison. Je suis néanmoins impatiente de repartir en voyage, même si pour une fois il nous sera impossible de bouger en octobre – nous avons autre chose de prévu ce mois-là, et devrons attendre la fin de l’année pour nous transporter vers un pays où nous nous rendrons pour la première fois.

L’anxiété aiguë qui m’a pourri la vie à la fin du printemps et au début de l’été s’est enfin résorbée comme je trouvais des réponses à mes questions et des solutions à mes problèmes. En ce moment, je n’angoisse plus que pour le réchauffement climatique et la guerre en Ukraine, comme à peu près tout le monde (ce qui déjà bien suffisant).

Côté boulot, des cafouillages de planning dus en partie à mes propres choix et en partie aux congés de mes clients m’ont conduite à entamer pas moins de 4 traductions différentes avant de me fixer sur la plus pressée du lot. Je viens de passer deux mois sans toucher aucun règlement – mais à ce stade, heureusement, j’ai la trésorerie nécessaire pour faire face à une telle attente. Par ailleurs, on m’a proposé deux nouvelles séries très tentantes bien que pas encore sûres à 100%, et j’espère qu’au moins l’une d’elles se concrétisera.

A l’approche de la rentrée, on sent que « les affaires reprennent », comme disait mon père. J’ai commencé à planifier des sorties sympas pour cet automne – depuis toujours ma saison préférée -, et ça me fait beaucoup de bien au moral. Pour le maintenir sur le long terme, ou du moins, être capable d’encaisser les creux de vague plus sereinement, je place beaucoup d’espoir dans la thérapie commencée cet été.

1 réflexion sur “What I did in August 2022”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page