La semaine en bref #237

Lundi:

★ Mon anxiété ne supportant pas bien que je sois au chômage technique, je décide d’attaquer une traduction pas encore signée – et qui ne le sera peut-être jamais. Non, ce n’est pas le manque à gagner qui me fait flipper: il faut juste que j’occupe mon cerveau avec des trucs positifs, ou au minimum neutres.

Mardi:

★ Le jour le plus chaud que la Belgique ait jamais connu. La température flirte avec les 40°. Après m’être levée tôt pour traduire une vingtaine de pages avant le déjeuner, je manque du courage nécessaire pour me traîner jusqu’au bar de l’hôtel Thon le plus proche et passe l’après-midi prostrée en slip devant mon ventilo. Dire que les étés à venir seront encore pires…

★ Malgré ses ressemblances avec « The wilds », que j’ai adorée, « Yellowjackets » m’ennuie avec ses passages ultra-gore et ses personnages tous antipathiques.

Mercredi:

★ Jamais je n’ai attendu la pluie avec autant d’impatience, ni été aussi ravie d’entendre soudain un grand coup de tonnerre.

★ A force de voir passer des pubs pour des galets dépilatoires soi-disant miraculeux, j’ai fini par me laisser tenter à la faveur d’une promo. Hé bien je confirme: c’est une belle arnaque. Chez moi, en tout cas, ça ne sert qu’à irriter vaguement la peau sans faire tomber le moindre poilounet.

Jeudi:

★ Une lectrice passe chercher deux puzzles que j’ai proposé de donner sur Instagram en début de semaine. Elle est moldave, et nous nous plaignons en choeur de ce qu’en Belgique, RIEN n’est conçu pour lutter contre les grosses chaleurs. Cela dit, aujourd’hui est le premier jour depuis plusieurs semaines où je peux porter un T-shirt chez moi. Hourra pour les petites bénédictions.

★ Sangloter sur le canapé en finissant mon coup de coeur du mois pendant que Chouchou s’esclaffe bruyamment devant la vie sexuelle de Spock dans « Star Trek: Strange New Worlds ». Deux salles, deux ambiances.

★ J’ai eu la flemme de me traîner au parc du Cinquantenaire pour regarder le feu d’artifice avec 60 000 autres personnes, mais hé, depuis la fenêtre de notre salon, on en voit un bout!

Vendredi:

★ J’y pensais depuis un petit moment: je me décide à contacter une tatoueuse dont j’aime beaucoup le travail, et qui par chance exerce à Lille, pour voir si on pourrait s’entendre sur un projet.

Samedi:

★ Je voulais aller voir l’expo Vivian Maier cet après-midi: pas de bol, le Bozar a fermé avant-hier et ne rouvrira que le 15 août.

★ Depuis que j’ai recommencé, mi-mai, à prendre le traitement contre l’endométriose qui avait toujours donné des résultats impeccables jusqu’à ce que je l’arrête « pour voir » en octobre dernier, j’ai des saignements d’intensité variable et d’apparence assez flippante quasiment en continu. Par chance, j’ai réussi à décrocher un rendez-vous chez ma gynéco à son retour de vacances, fin août. Mais est-ce qu’en attendant, je passe la moitié de mes journées à organiser mentalement mes obsèques suite à mon décès prochain d’un cancer de l’endomètre (taux de survie à 5 ans: 20%)? Oui, tout à fait.

Dimanche:

★ Autant j’avais adoré « Dark matter » et plus encore « Recursion », autant « Upgrade », le nouveau roman de Blake Crouch, m’ennuie prodigieusement. (Sans compter le fait que je suis toujours perturbée d’être d’accord avec le raisonnement des méchants et de trouver que les bons sentiments des héros manquent cruellement de pragmatisme.)

4 réflexions sur “La semaine en bref #237”

  1. Bonjour !
    Merci pour ce billet ! Pourrais-tu s’il te plaît nous communiquer le nom de la tatoueuse lilloise que tu évoques ? Un grand merci par avance !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page