La semaine en bref #235

Lundi:

★ L’univers a pris note de ma grogne et tente de me soudoyer à coup de surprises agréables: coup sur coup, le nouveau tome d’une série 9-12 que j’adore traduire et une proposition de partenariat mode qui m’enthousiasme (pour une marque dont j’avais repéré les produits sans sauter le pas de la commande). Plus Waterstones qui non seulement a en stock le roman que je cherche, mais propose de m’en mettre un exemplaire signé de côté jusqu’à ce que je puisse passer le chercher.

★ La vidéo de mon projet 1 seconde par jour du mois de juin est visible ici.

Mardi:

★ Je dois regarder la vérité en face: déjà responsable de vertiges flippants qui ont duré plusieurs mois (jusqu’à ce que je retire une partie de son rembourrage), l’Oreiller Anciennement Divin continue à me niquer les cervicales chaque nuit pendant mon sommeil. A Monpatelin, j’ai un Wopilo qui ne me fait pas mal mais que je ne trouve pas tout à fait assez confortable. La quête de l’oreiller idéal-au-moins-pour-le-moment recommence.

Mercredi:

★ Je souhaite un bon anniversaire à Attila qui se lamente qu’avec ses 21 ans tout neufs, il est désormais plus proche des 30 ans que des 10. Mon pauvre Loulou, si tu commences à voir les choses sous cet angle, ta vie ne va être qu’une longue souffrance.

★ Le dernier épisode de la saison 3 de « The Umbrella Academy » et le dernier épisode de la saison 4 de « Stranger Things » montrent tous les deux un des héros se gaver de pizza à l’ananas. Coïncidence, ou attaque en règle du lobby anti-gastronomie italienne?

Jeudi:

★ Jusqu’ici, Hugh Grant ne m’inspirait qu’une totale indifférence. Mais cette idée de demander aux manifestants devant le 10 Downing Street de jouer le générique de Benny Hill à fond pendant la démission de BoJo et les discours officiels des Tories, c’est du pur génie.

★ L’avantage de faire les courses un soir de semaine, c’est qu’il n’y a pratiquement personne chez Delhaize. Ivre du bonheur d’avoir tout bouclé en un temps record et sans devoir me retenir d’étrangler 12 personnes, je pousse Chouchou à s’offrir le HS du Monde consacré à Gotlib. Puis m’aperçois qu’il coûte le prix d’une bédé, ce que je trouve un peu excessif. (Mais plus tard, Chouchou se marre beaucoup en le lisant, alors ça va.)

Vendredi:

★ Pour bien finir la semaine, dîner sur la terrasse de la Meute avec les Chevalier-Gron, suivi d’un cornet de glace chez Capoue et d’une promenade digestive avec mon nouveau tricorne en paille. Il fait doux; des enfants jouent dans les jets d’eau de la place Flagey; la berge des étangs est envahie de roses trémières et l’air embaume le shit: là, c’est vraiment l’été.

★ Sur le chemin du retour, nous voyons la Roller Parade dévaler la chaussée de Wavre. Elle avait disparu depuis le début de la pandémie, et nous nous réjouissons de retrouver ce spectacle si joyeux. Je pense avec nostalgie qu’il y a 20 ans, j’aurais participé bien volontiers. Oh, j’ai encore mes patins et mes protecs quelque part dans un placard à Monpatelin, mais… je ne suis pas certaine que les articulations désormais vieilles d’un demi-siècle apprécieraient les pentes et les pavés bruxellois.

Samedi:

★ Quand on appelle Cambio pour signaler un dégât sur une voiture, on doit ensuite le noter dans le carnet de bord avec les initiales de la personne qu’on a eue au téléphone. Ce matin, le monsieur nous dit: « C’est A comme Armani et G comme Gucci ». Perso j’aurais dit: « AG comme Assemblée Générale ». Chacun.e ses références, hein.

Dimanche:

★ J’ai encore passé une nuit horrible. Du coup, entre 6h30 et 7h30 du matin, je me plonge dans tous les benchmarks d’oreillers récemment publiés sur le net avant de m’en commander un nouveau. Ca ne fera pas disparaître les causes de mon stress, mais ça évitera peut-être que des problèmes de cervicales viennent se rajouter par-dessus.

★ Un jour, j’arriverai à regarder plus de 30 mn d’un film avant de m’ennuyer si profondément que je commencerai à jouer sur mon iPad en n’écoutant la suite que d’une oreille. Mais ça ne sera pas ce soir, et ça ne sera pas « Everything, everywhere, all at once ». Pourtant, je suis méga-bonne cliente pour les histoires de multivers et les uchronies personnelles. Mais pas traitées sur ce ton-là.

2 réflexions sur “La semaine en bref #235”

  1. Le matin de mes 25 ans, mon frère avait ruiné ma joie en me tendant une carte sur laquelle il avait écrit : Aujourd’hui, tu es plus proche de tes 50 ans que du jour de ta naissance !
    Les vérités qu’on ne veut pas connaître !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page