La semaine en bref #217

Lundi:

★ Après mon délicieux lunch chez Shodai Matcha (billet à venir), j’ai encore une bonne heure et demie à poireauter gare de Lyon jusqu’au départ de mon TGV. Idée de génie: il doit bien y avoir un bar au Train Bleu, non? Si. Et certes, le thé coûte 10 balles, mais pour ce prix-là, on peut attendre son train dans un cadre magnifique, confortablement installé avec du wifi et même une prise.

★ Au pied de l’horloge à aiguilles de la gare de Toulon, un ado tout penaud me demande l’heure qu’il est et se justifie en marmonnant: « Je sais pas lire sur ces trucs-là moi… ».

Mardi:

★ Il ne manque aucun produit dans ma livraison Carrefour. Comme quoi, il ne faut jamais renoncer à ses rêves – juste attendre qu’ils finissent par se réaliser à la 17ème tentative.

Mercredi:

★ Constatant année après année la difficulté de trouver un flan pâtissier décent chez les gens dont c’est le métier de le préparer, une personne normalement constituée se dirait sans doute: « Ça doit être plus dur à réussir que ça n’en a l’air ». Moi, par contre, armée d’une foi totalement injustifiée en mes capacités culinaires, je sors du four un bouzin probablement interdit par la convention de Genève qui ferait blêmir de convoitise un dictateur russe.

Jeudi:

★ Miracle: le flan qui bloblotait à sa sortie du four, me faisant craindre le pire, a figé au frigo. (On me dit dans l’oreillette que ça n’est pas du tout un miracle, juste le processus normal.) Non seulement il est délicieux, mais une fois prélevé le bout où le trottoir de pâte sablée s’était effondré dans l’appareil, il devient même assez photogénique.

Vendredi:

★ Et maintenant, les Russes bombardent la plus grande centrale nucléaire d’Ukraine. Tout ça n’est jamais que la suite du complot de Big Pharma: voyant que la pandémie se calmait, ils ont décidé de reporter leurs efforts sur la vente massive d’anxiolytiques. C’est ma théorie et je n’en démordrai pas.

★ (Je fais de l’humour noir, mais en vrai, je pleure devant les photos de familles en train de se séparer sur un quai de gare et de jeunes civils qui doivent avoir l’âge de mes neveux, armés d’AK-47 pour défendre Kyiv.)

Samedi:

★ Journée « J’essaie d’oublier l’état du monde ». Malgré le temps couvert, je m’emmène en ville pour apporter deux paquets chez Mondial Relay, faire un tour de la grande roue qui n’a finalement pas été démontée après les fêtes, scruter les vitrines de la rue des Arts, découvrir une boutique Harry Potter, manger un délicieux tajine et une divine crème brûlée à la fleur d’oranger dans mon resto marocain préféré, dénicher 3 nouveaux tomes d’ « Escale à Yokohama » chez Charlemagne et bouquiner un long moment sur un de leurs canapés.

★ En fin de soirée, l’angoisse me rattrape assez violemment, et je dois prendre un Témesta avant d’aller me coucher.

Dimanche:

★ Pour me changer un peu les idées, je me suis inscrite à un atelier de portraits à la gouache en ligne. Mais bien entendu, impossible de me connecter à la réunion Zoom. Je ne comprends pas les instructions; je ne sais pas quel mot de passe on me demande; j’ai juste envie de jeter mon MacBook par la fenêtre. Tant pis, j’attendrai qu’EventBrite m’envoie un lien vers le Replay.

2 réflexions sur “La semaine en bref #217”

  1. Mêmes montagnes russes (hahaha) émotionnelles chez moi ….
    J’aime beaucoup la nouvelle présentation de ton blog ; as-tu déjà pensé à ajouter une option abonnement qui permet de recevoir tes billets par mail ? Je sais je suis un peu old-school.
    Bonne semaine malgré tout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page