La semaine en bref #210

Tulipes rouges

Lundi:

★ RIP mon périnée, mort à la vue des trains-couchettes français dans « Emily in Paris ». J’imagine les malheureux touristes américains attirés chez nous par la série et foudroyés d’horreur à la vue des InterCités…

Mardi:

★ DPD ce matin: « Nous sommes désolés, nous ne pourrons pas vous livrer votre colis Décathlon aujourd’hui; merci de cliquer sur ce lien pour reprogrammer notre passage ». DPD à 16h40: « Votre colis a été livré dans votre boîte à lettres ». Donc avant, ils disaient qu’ils passaient mais en fait non, et maintenant, ils disent qu’ils ne passent pas mais en fait si. Faut suivre.

★ Une semaine après la reprise des cours en présentiel, en pleine vague Omicron et toujours sans équipement adapté, Darklulu est positif au Covid. Quelle grosse surprise.

Mercredi:

★ On applaudit bien fort Madame la Présidente qui, plutôt que de laisser son contagieux rejeton se rapatrier en train comme le lui conseillaient certains inconscients, s’est tapé un aller-retour Toulouse-Grenoble en voiture dans la journée pour le ramener au domicile familial.

★ Bienheureux les personnages de « This is us »: l’an dernier, ils traversaient une pandémie comme nous; cette année, tout le monde a tourné la page du Covid sans fanfare et vit le museau à l’air libre même en avion.

Jeudi:

★ En allant donner mon sang, je tombe sur la même infirmière sympa que la dernière fois. Elle me reconnaît immédiatement: « C’est votre tatouage de petit monstre, là, et puis aussi votre joie de vivre et votre énergie. » Ma joie de vivre = la façade positive que j’ai pris l’habitude de présenter en public. Mais soit, c’est gentil; je prends.

Vendredi:

★ Il y a 3 ans environ, je me suis fait une tendinite au poignet gauche en travaillant la posture du corbeau au yoga. Je n’ai réussi à m’en débarrasser que très récemment. Du coup, hier, j’ai retenté la posture du corbeau dans le cadre d’une des séances du challenge de janvier d’Adriene. Devinez quoi? Oui, j’ai redéclenché ma tendinite. A défaut du corbeau, je fais très bien la buse.

Samedi:

★ Je suis à Monpatelin depuis 10 jours, et toujours pas motivée pour aller faire un tour en ville malgré le temps doux et ensoleillé. Chez moi, j’ai des puzzles, des bouquins, du thé et un excellent fauteuil de lecture. Qu’est-ce que je pourrais bien foutre à Toulon, sachant que le shopping me soûle et que je préfère éviter les restos et les salons de thé pour ne pas devoir ôter mon masque en présence d’autres gens?

★ J’aurais bien voté aux primaires de la gauche, mais… il faut donner son numéro de Carte Bleue pour s’inscrire, soi-disant parce que c’est le moyen le plus sûr d’éviter la fraude. Désolée, ça ne va pas marcher pour moi: j’ai zéro confiance dans les promesses que mes données seront aussitôt effacées et ne pourront jamais être piratées.

Dimanche:

★ J’éprouve une certaine satisfaction, voire une satisfaction certaine, à voir un mec riche, célèbre et arrogant se faire remettre à sa place par la justice après avoir enfreint des règles dont il pensait sans doute qu’elles ne le concernaient pas. (Oui, WordPress, cette phrase est trop longue et je t’emmerde.) J’éprouve une satisfaction encore plus grande à penser que cette phrase s’applique doublement cette semaine – à Novak Djokovik, mais aussi à Martin Shkreli.

N’oubliez pas: vous avez jusqu’à mardi soir pour participer au concours « Iron Widow » !

3 réflexions sur “La semaine en bref #210”

  1. J’ai appris cette semaine que les Australiens appelaient Novak Djokovik, Novax Djocovid….ça m’a fait rire —-> je sors

  2. J’avoue avoir également jubilé pour Novak.
    Mon amie australienne, qui a perdu son père subitement, a dû attendre 5 mois pour pouvoir rentrer à Melbourne, se taper 5 semaines de quarantaine en tout (entre l’aller et le retour avec HK) et postuler sur une liste d’attente pour avoir une autorisation de voyager… et le mec se pointe comme une fleur, après avoir falsifié son formulaire et été sans masque et malade dans une classe et auprès de journalistes.
    Mais bien sûr !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page