10 things I love Wednesday #70

1. L’émission spéciale « Return to Hogwarts » pour les 20 ans des films Harry Potter. Très réussie et vraiment émouvante. Bien entendu, ça m’a donné envie de tous les revoir (même si je me souviens avoir été hyper déçue par l’adaptation du Gobelet de Feu et la découpe en deux parties des Reliques de la Mort).

2. Wordle. Un mot de 5 lettres (le même pour tout le monde) à deviner chaque jour en 6 tentatives maximum, selon le principe du jeu télévisé Motus. A ma première tentative en français, j’ai trouvé ARUMS dès le deuxième coup; à ma première tentative en anglais, TANGY au 3ème coup. Depuis, je l’ai incorporé à ma routine matinale: ça me réveille les neurones avant que je commence à bosser.

3. Le personnage de Sylvie dans « Emily in Paris », dont je viens de binger la deuxième saison sur Netflix. Indépendante et acerbe, cette quinquagénaire interprétée par Philippine Leroy-Beaulieu affiche une folle assurance, une garde-robe ultra-chic et une liaison torride avec un homme beaucoup plus jeune. Ca fait tellement de bien de voir à l’écran une femme de cet âge qui ne soit pas réduite à des rôles de bobonne!

4. La robe Natacha de Make my Lemonade. Je me la commanderais bien, mais d’après leur guide des tailles, je fais un 40 d’un endroit et un 44 de l’autre. Bouhou.

5. « Seek you: A journey through American loneliness », de Kristen Radtke. Dans ce gros ouvrage à la croisée du roman graphique, de l’autobiographie et de l’essai, l’autrice examine le concept de solitude sous différents angles concrets. Un travail bien documenté, mais surtout sincère et profond, dont le graphisme épuré fait parfaitement écho aux textes. (En anglais)

6. L’épisode du podcast « Entre mes lèvres » avec Mathou. La première moitié parle surtout de sexualité, et la seconde, du rapport de l’autrice de bédé avec son corps. J’ai eu envie de serrer sur mon coeur cette femme si jolie et si adorable en l’entendant dire avec des larmes dans la voix que parce qu’elle était grosse, elle ne serait jamais capable de s’aimer. Une raison de plus de foutre le feu au patriarcat.

7. Les magnifiques créations de Lucie de Syracuse. Je me commanderais pas une de ses scènes sous cloche comme prochain auto-cadeau d’anniversaire, moi?

8. Pourquoi l’édition est confrontée à la plus grave crise de son histoire? Des mois que les sorties sont repoussées et les réapprovisionnements compromis par une gigantesque pénurie de papier, et on ne sait même pas quand ni dans quelle mesure ça pourra s’améliorer… Heureusement qu’il reste les liseuses.

9. « Who are we without our past? », un billet du blog Beradadisini qui mentionne l’intéressante conception du temps des Aymaras. A l’opposé du reste du monde, ceux-ci considèrent que nous faisons face à notre passé et tournons le dos à notre avenir, dans lequel nous avançons à reculons et en aveugle. (En anglais)

10. Pourquoi les pauvres prennent-ils de si mauvaises décisions? Spoiler: ce n’est ni par bêtise ni par manque de volonté. (Je n’aime pas dire du mal du boulot des collègues, mais la traduction française n’est pas terrible; si vous lisez l’anglais, référez-vous à l’article original linké au bas de celui-ci.)

2 réflexions sur “10 things I love Wednesday #70”

  1. Oh oui, jouer avec les lettres, quelle bonne idée ! ^-^ (Je découvre Wordle et je crois que si ce n’était pas un unique mot par jour je passerais mes trajets à essayer d’en deviner les uns après les autres.)

    Mélusine

  2. Charpentier Lidvine

    Pour les livres, c’est l’enfer au boulot aussi. Et comme tu dis heureusement il y a les tablettes et je me suis mise à audible pour mes trajets en voiture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page