La semaine en bref #198

 

Lundi:

 « Tiens, s’étonne Chouchou à la vue des panneaux Véga et Rigel qui indiquent le chemin de deux des tiny houses de Parenthèse. Ils leur ont donné des noms tirés de Goldorak? ». 

 Bourré après une seule flûte du champagne offert par nos hôtes pour fêter nos 15 ans de couple, le même Chouchou invente la tartine saucisson-houmous-chips. Un grand moment d’équilibre alimentaire. 

Mardi:

 Le contrat du roman que je vais traduire en fin d’année pour mon nouvel éditeur commence par cette mention: « L’utilisation du genre masculin a été adoptée afin de faciliter la lecture et n’a aucune intention discriminatoire ». J’aime beaucoup, et je m’interroge pour aller encore plus loin: légalement, une formulation en écriture inclusive serait-elle recevable?

Mercredi:

Triomphant des tracteurs en rase campagne, des retards sempiternels du RER D et de la contenance déàcoudresque de ma vessie, nous parvenons à attraper notre Thalys de retour après avoir avalé en vitesse au Five Guys de la gare du Nord un menu burger-frites-Coca qui nous a coûté presque aussi cher que notre repas d’hier midi dans un resto gastronomique du centre de la France. 

 Pour la première fois depuis 13 ans et demi, j’interromps le traitement contre l’endométriose qui m’a apporté un tel confort de vie. J’éprouve un peu d’appréhension, mais je suis curieuse de voir ce que ça va donner. On n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise…

Jeudi:

 Avec l’éditrice de mon roman préféré de 2021, on a un jeu: elle barre tout mes « juste » utilisés en tant qu’adverbes pour les remplacer par des « simplement »; en retour, je rejette les innombrables « alors » avec lesquels elle veut indiquer des rapports de causalité qui me semblent plus qu’évidents. Fun fun fun. 

 Mon jeu me dit de chercher des chaussons fourrés, et je scrute l’image en quête de pantoufles garnies de moumoute alors qu’en réalité, il s’agit de pâtisseries à la viande. #fail

Vendredi:

 Chouchou, cherchant vainement dans le frigo: « Tiens, où est passé le reste du fromage bleu et orange qu’on a acheté chez M&S? Tu l’as mangé sans moi? ». Moi, pensant à toutes les fois où un truc qui me faisait envie a disparu avant que je puisse y toucher: « C’est DESAGREABLE, hein? ».

 Parce que je suis en train de galérer sur un jeu temporaire dans June’s Journey, une de mes coéquipières me conseille d’utiliser le site Gamersunite pour cheater partiellement le bouzin. Je ne connaissais pas du tout, mais en effet, le conseil porte ses fruits – même si je mets des plombes à identifier la bonne scène (c’est la 1043…) et à mémoriser les 77 objets qu’elle contient. 

Samedi:

 Ca fait 2 ou 3 ans que je n’avais pas mis les pieds chez Filigranes, et en observant le manège du type qui flique les gens assis dans l’espace café, je me souviens pourquoi: c’est parce qu’ils traitent toujours leurs clients comme des resquilleurs ou des indésirables. 

 Conseiller Liv Strömquist à Clotilde Dusoulier, qui me demande par quel titre c’est mieux de commencer: ça; c’est fait. 

Dimanche:

 C’est une bien belle matinée d’automne pour apprendre un secret de famille invraisemblable – et très criminel de surcroît, si bien que je ne peux même pas vous faire partager ma stupéfaction. 

 Alors que nous traversons à pied l’esplanade du Parlementarium, Chouchou s’écrie: « La lampe que je veux! » et s’élance en courant à la suite d’un cycliste encombré par son matériel photo. Pas pour le détrousser, espéré-je en attendant son retour – mais tout est possible. 

 L’expo Hockney est superbe même s’il y a trop de monde à mon goût, qu’on ne peut pas prendre de photos et que mes oeuvres préférées (des portraits, pour la plupart) ne sont pas vendues sous forme de carte postale ni dans aucun des bouquins proposés par la boutique du Bozar. 

 Pour noyer ma frustration, j’entraîne Chouchou chez Papparoti qui ne vend plus de brioches vapeur éponymes: juste des crêpes et des gaufres monstrueusement sucrées. Bien entendu, je n’arrive pas à finir la mienne, et elle me file quand même mal au coeur. Groumpf. Bon, ben on va rentrer à pied pour cramer une fraction de ce milliard de calories.

2 réflexions sur “La semaine en bref #198”

  1. Le coup des chaussons fourrés me rappelle mes premières expériences de jeux de ce type, à une époque où ils n’existaient qu’en anglais et où mon vocabulaire « vie courante » était à peu près inexistant… (L’anglais scientifique ou policier, ça allait ????). Que j’ai pu m’arracher les cheveux sur « bow » ( noeud ou arc ?) et « compass » ( compas ou boussole ?). Mais j’ai appris énormément de mots !

  2. Ah, le coup de la bouffe qui disparaît! Un motif de dispute insupportable pour moi (faut dire que chacun gère ses courses, et moi qui ai un régime spécial je ne peux pas taper dans celles de Monsieur…)

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page