10 things I love Wednesday #29

 

1. Moxie, film d’Amy Poehler disponible sur Netflix. Grâce à l’arrive d’une nouvelle élève, une ado américaine prend conscience du sexisme ordinaire dans son lycée. Elle lance anonymement un fanzine féministe qui va faire bouger les lignes. De mon point de vue d’adulte « woke », ce film débordant de bonnes intentions est peut-être un poil trop scolaire – très appliqué à cocher toutes les cases du féminisme intersectionnel et de la lutte contre le patriarcat. Mais si vous avez des ados à la maison, il sera un moyen parfait d’aborder avec eux toutes les questions qui tournent autour du sexisme. Vraiment, je vous encourage à le regarder en famille. 

2. Les leggings de fitness AIRism d’Uniqlo. Décidément, cette enseigne japonaise fait très fort dans les basiques techniques. Après sa gamme HeatTech (des genres de Damart très fins, hyper discrets et agréables à porter sous des vêtements d’hiver pour un look pas trop bibendumesque), elle se lance dans la fringue de sport joliment gainante avec une très belle gamme de couleurs. J’ai pris un legging kaki et un prune, et je les garderai sans doute jusqu’à ce qu’ils tombent en morceaux. 

3. Le savon à l’iris de Santa Maria Novella. Je ne supporte que très peu de parfums de fleurs, et il faut qu’ils soient extrêmement subtils. Par exemple, le mimosa que je trouve pourtant très joli me colle une migraine instantanée, et ne parlons même pas des roses. Mais l’iris, j’adore. A Bruxelles, on trouve ce savon et pas mal d’autres produits de chez Santa Maria Novella (dont mon eau de fleur d’oranger adorée) chez Senteurs d’Ailleurs, au même prix que sur l’e-shop de la marque.

4. « Pourquoi quand on pense à la Suisse, on pense direct au chocolat? ». Parce que rire, c’est bon pour la santé. Et qu’on n’a jamais trop de Suisse – ni de chocolat.

5. « The Atlas Six » d’Olivie Blake (en anglais). Ce huis-clos de Dark Academia alterne les points de vue de 6 protagonistes dotés de pouvoirs exceptionnels, réunis par une mystérieuse société secrète pour une initiation dont seulement 5 d’entre eux sortiront vivants. Beaucoup de diversité dans le casting, des héros psychologiquement complexes et presque tous bi, une dynamique relationnelle en constante évolution, quelques scènes de sexe vraiment chouettes, un retournement final que je n’attendais pas… Je sais bien qu’on n’est qu’en mars, mais je ne serais pas surprise de tenir là mon roman de SFF préféré de 2021.

6. « 120 exemples du privilège masculin dans la vie de tous les jours ». Au cas où j’aurais encore des lecteur.rice.s pas convaincu.e.s de la réalité du bouzin. 

7. Cette robe à carreaux Revintaria. Certes, c’est de la flanelle et pas du lin, mais elle a l’air super douillette et agréable à porter (même si, d’après leurs mesures, mes boobs pourtant pas considérables nécessiteraient du XL… glups). 

8. Mon shampoing customisé Functions of Beauty. Je viens de passer ma deuxième commande sur ce site qui propose de personnaliser ses produits capillaires en fonction de votre nature de cheveux, mais aussi de vos préférences de couleur et de parfum. Certes, ce n’est pas donné (19,50€ le flacon de 250 ml si on le groupe avec l’après-shampoing assorti), et la commande met presque un mois à arriver, mais je trouve que ça en vaut la peine. 

9. Cette capeline en paille qui s’assortira à merveille avec mes robes en lin cet été. Quant au ridicule, il n’a jamais tué personne; il ne commencera probablement pas par moi en juin 2021.

10. L’aversion à la trahison. Cette courte vidéo présente de façon très claire un biais cognitif peu connu qui explique certains comportements irrationnels face aux vaccins. 

1 réflexion sur “10 things I love Wednesday #29”

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut