Où je me dois de rétablir la vérité

Il serait exagéré de dire que lors de mes séjours à Monpatelin,
je passe mon temps à glander en terrasse en buvant des diabolo-menthe
et en lisant la presse féminine.

Parfois, aussi, je glande en terrasse avec un Ricqlès et une histoire de zombies.

7 réflexions sur “Où je me dois de rétablir la vérité”

  1. sylvie-québec

    Vas y…tourne le fer dans la plaie…ici "y commence à faire fret"…ça pue l'automne à plein nez et l'hiver n'est pas loin derrière….

  2. Mmmm ça fait envie! Et le Ricqlès! Pour moi c'est LE truc de quand il fait chaud! Le soucis c'est que malheureusement on n'en trouve pas partout…Profite bien!

  3. mais pourquoi y'a pas André en Gelbique ????
    tu y vas et tu prends en photo les chaussures susceptibles de me plaire ?

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut