La semaine en bref #281

Lundi:

★ Malgré une saison 3 très inégale, avec des épisodes trop longs et plusieurs intrigues individuelles qui n’allaient nulle part, je suis super émue par le finale de « Ted Lasso ». J’apprécie que les créateurs d’une série sachent boucler à temps au lieu de faire tirer en longueur par appât du gain, mais ce concentré de bienveillance assez rare me manquera.

Mardi:

★ Quand je me réveille, Chouchou vient de partir à la salle de sport. Dans mon Messenger, il a laissé une photo: moi endormie sur le dos, les mains croisées sur la poitrine façon gisant, une moitié de la couette par terre de mon côté du lit et juste le drap housse exposé de son côté à lui. Je suis partagée entre la honte et l’hilarité.

★ Ma psy est très reconnaissante parce que j’ai accepté que sa stagiaire assiste à notre séance (en distanciel) du jour. Apparemment, tou.tes ses autres patient.es ont refusé. Mais si on ne laisse pas se former la prochaine génération de soignants, comment pourront-ils nous prendre en charge un jour?

★ En plus de cette heure passée sur Skype, aujourd’hui, j’ai donc répondu à un coup de fil de ma banquière, rappelé le centre de radiologie pour déplacer ma prochaine mammo et appelé le secrétariat de mon généraliste pour prendre un rendez-vous. Je suis: héroïque et lessivée.

Mercredi:

★ Je viens de récupérer les corrections d’une trad dans laquelle j’ai écrit: « La jeune femme avait à peine eu le temps d’enfiler une tenue appropriée pour une orgie : un microshort en velours violet, un débardeur bleu au décolleté plongeant, brodé de perles qui cliquetaient à chacun de ses mouvements, et des escarpins à bride fuchsia avec des talons bobines. » En commentaire dans la marge, j’ai ajouté: « Mes yeux saignent. (Remarque sans intérêt éditorial.) » Ce à quoi la correctrice a répondu: « Les miens aussi. De plus entre les perles qui cliquètent à chaque mouvement et le microshort pas évident à enlever, je ne vois pas ici une tenue optimisée pour une orgie. » NON, HEIN?

★ Le coiffeur chez qui je vais depuis plus de 10 ans accepte ENFIN les cartes Visa, hourra! Pendant qu’il m’encaisse, on discute du fait que les banques poussent pour supprimer l’argent liquide. J’explique que je suis contre, d’abord parce que je n’aime pas l’idée qu’on piste toutes mes dépenses, et ensuite parce que quid des pourboires ainsi que des dons aux artistes de rue ou aux SDF? Je m’échauffe tellement toute seule que le temps que Fred, qui a une autre cliente en attente, parvienne à mettre un terme à la conversation, je sors emportée par mon élan… en oubliant de laisser un pourboire. Pas bravo.

★ Chouchou a eu une journée pénible. Pour lui changer les idées, je l’invite au resto. Il choisit le Bap & Dak, un coréen qu’on aime bien. Mais la chaleur est tellement étouffante dans leur salle qu’on fuit avant même d’avoir tenté de s’installer. Tant pis, ce sera La Meute. Où l’entrecôte coûte désormais 38€, ce qui me paraît un excellent moyen de décourager la consommation de viande.

Jeudi:

★ Mon Moi de ce matin remercie chaudement mon Moi d’hier d’avoir été acheter une brioche aux pralines roses chez Fine et de s’être donné la peine de la rapporter à la maison en bus, en la tenant bien à plat des deux mains.

Vendredi:

★ Nous sommes officiellement entrés dans la saison où il faut négocier le temps écoulé entre l’extinction de la lumière, le soir, et l’ouverture de la fenêtre de la chambre pour pouvoir respirer pendant la nuit sans se faire bouffer par les moustiques.

Samedi:

★ Aujourd’hui, on pose les tout premiers rideaux de ma vie d’adulte! En effet, j’ai presque toujours habité en hauteur, sans vis-à-vis proche, et je ne peux pas dormir dans le noir. Aussi ne me suis-je jamais souciée d’en mettre. Mais là, un nouvel été caniculaire vient de commencer, et notre appartement sans volets devient une véritable fournaise passé 30°. Donc, j’ai commandé des rideaux thermiques pour notre chambre, dans l’idée de les laisser fermés toute la journée et de ne les rouvrir que le soir. Je ne savais pas trop quoi acheter par rapport aux tringles déjà présentes; heureusement, Chouchou, lui, était préposé décrochage-raccrochage des rideaux dans sa famille d’origine. Il m’a aidé à choisir les bons trucs du premier coup, et il les a posés de même. Ma satisfaction est grande.

Dimanche:

★ On fait l’ouverture du Jardin Enchanté de Jodoigne pour la saison 2023 – et on en profite pour tester la première des robes photogéniques-mais-hyper-légères que j’ai dégotées sur Etsy. En termes d’oeuvres exposées, c’est sans doute l’édition qui m’a le moins accrochée, mais l’endroit à lui seul est toujours féérique, et surtout, on n’a jamais fait d’aussi belles photos.

4 réflexions sur “La semaine en bref #281”

  1. sylvie québec

    Bonjour, je te lis depuis longtemps et j’adore…..il y a une chose qui m’étonne lorsque tu écris que les moustiques entrent par la fenêtre ouverte…..tes fenêtres n’ont pas de moustiquaires ?

    1. Les fenêtres n’ont pas de moustiquaires en France et en Belgique (et plus généralement en Europe, je dirais)… C’est un truc que les Nords-Américains ont du mal à comprendre, je sais.

        1. J’en ai posé une dans notre chambre, mais on ne peut pas fermer la fenêtre quand elle est en place, donc il faut la retirer chaque matin et ça me soûle!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut