What I did in May 2022

J’ai passé la première moitié du mois à Monpatelin, à gérer diverses tracasseries matérielles et administratives tout en finissant une trad qui me donnait du fil à retordre. Autant dire que je n’ai pas vraiment pu profiter, ni de la région ni de ma solitude. Mais il me semble avoir géré mes cuillères assez habilement, sans piquer de crise de nerfs ni avoir recours au Témesta plus d’une fois. Je suppose que c’est un progrès en soi. Je suis également allée chez la gynéco faire mon frottis annuel, et après 7 mois de règles hémorragiques qui me pourrissaient la vie, j’ai reçu son feu vert pour recommencer à prendre mon traitement à la progestérone. Gros soulagement.

A mon retour en Belgique, la météo nous a obligés à annuler une excursion prévue de longue date. Nous avons quand même pu profiter du premier rooftop avant le début des orages, d’une belle promenade au jardin botanique de Meise récemment rénové et d’un chouette brunch en terrasse au Kafei. De mon côté, j’ai réussi à luncher avec Sophie-Grosquick pour la première fois depuis le début de la pandémie, et à boire un verre avec Gasparde dans la même journée. J’ai par ailleurs effectué ma déclaration de revenus 2021 au Trésor Public et à l’URSSAF avec un twist rigolo (non): un de mes éditeurs s’est trompé et a déclaré en 2022 une somme qu’il m’avait réellement versée en 2021, ce qui m’a obligée à quelques acrobaties comptables.

Puis nous nous sommes envolés pour la Suisse – un voyage initialement prévu en janvier dernier, mais reporté à cause d’Omicron et de l’annulation du festival de montgolfières de Château-d’Oex. A la place, j’ai pu rencontrer Karine, une copine d’internet originaire de Vevey mais désormais installée à Hong Kong. Profitant d’une météo idyllique, Lady Pops (l’amie de longue date qui nous hébergeait) nous a promenés dans plein de beaux endroits, dont la ville de Zermatt. Nous avons également passé du temps avec les Shalbuline, et nous nous sommes régalés avec les pique-niques de la cuisinière dominante. Hélas, une crise qui couvait depuis un moment a explosé au milieu de notre séjour, ce qui a rendu sa seconde moitié quelque peu compliquée à gérer. La suite au prochain épisode…

3 réflexions sur “What I did in May 2022”

  1. J’espère sincèrement que ton traitement hormonal t’apportera un réel apaisement. Je viens de délaisser le mien car trop d’effets secondaires. « Caramba, encore raté » comme tu dis si bien. Amitié de Lille.

    1. Oh c’est le même traitement que celui que j’ai pris pendant 13 ans jusqu’en octobre dernier, donc je pense qu’il aura exactement les mêmes effets qu’avant – et aussi les mêmes inconvénients. Genre, mort de ma libido, ce qui n’est pas toujours facile à gérer dans le cadre d’un couple…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page