10 things I love Wednesday #80

1. La dernière chronique de Marina Rollman, qui a réussi à me faire hurler de rire sur le sujet hyper-sensible des élections imminentes en France.

2. Sur le même sujet mais en tout à fait sérieux: pourquoi notre système de vote est nul.

3. Le magistral coup de gueule de Maïa Mazaurette sur la misère sexuelle masculine. Lisez-le, écoutez-le, encadrez-le, diffusez-le. Cramez le patriarcat. Rincez et recommencez depuis le début.

4. La samples sale de Miz Mooz. Tarifs super intéressants si vous chaussez du 37 (avec un 36 pied large, ça passe très bien aussi, surtout dans les chaussures fermées). Je suis tentée par les babies Feather…

5. La papeterie personnalisée Rifle Paper Co., avec la possibilité de se créer un adorable portrait pour orner ses cartes de visite ou ses cartes à correspondance vierges.

6. La boutique en ligne Uchronic Time, basée à Barcelone et spécialisée dans les accessoires steampunk. Je viens de leur passer une petite commande, et je guette le retour en stock de la canne ornée d’un corbeau.

7. Le compte Instagram de Julia Kochetova, une documentariste ukrainienne qui depuis le début de la guerre publie des portraits extrêmement émouvants. Son anglais est parfois maladroit, mais ses textes me serrent le coeur à chaque fois. (En anglais)

8. Désinformation russe: « On a réagi trop tard, les discours du Kremlin sont déjà bien implantés en France ». Un article du Monde en accès libre.

9. Les céramiques du studio de poterie espagnol Abco. Une très belle gamme de créatures marines en rouge ou bleu. Attention: la version française du site fonctionne excessivement mal; passez plutôt par l’espagnole ou l’anglaise.

10. Cette robe verte Monoprix. Normalement je ne suis pas fan des robes-chemises, mais j’aime la coupe et la couleur de celle-ci, et la viscose est à peu près la seule matière synthétique dont je supporte le contact. J’irai l’essayer en magasin lors de mon prochain passage à Toulon.

1 réflexion sur “10 things I love Wednesday #80”

  1. Merci pour la double chronique Marina Rollman/Maïa Mazaurette que je viens d’écouter avec double jubilation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page