Les choses pour lesquelles je suis reconnaissante

 

Aujourd’hui, c’est Thanksgiving aux Etats-Unis. Même si les origines de cet événement et la manière de le célébrer sont plus que problématiques, j’aime beaucoup l’idée de prendre, en cette période de l’année où la lumière déclinante et le temps maussade incitent à la réflexion, un moment pour dresser la liste de toutes les choses pour lesquelles je suis reconnaissante. J’ai justement trouvé cette semaine sur le compte Instagram @wholeheartedschoolcounseling des « Gratitude Prompts » assez inspirants…

1. Une de mes forces: Ma capacité à me foutre du jugement des autres et des attentes sociales qui pèsent sur moi. Ca me simplifie la vie à un point…

2. Une chose qu’on ne peut pas acheter avec de l’argent: Ma relation avec mon amoureux, un peu plus belle et épanouissante à chaque année qui passe. 

3. Une chose qui me réconforte: Le thé. Une maxime prétend qu’il n’existe pas de souci qu’une bonne tasse de thé ne puisse diviser par deux, et dans mon cas, elle dit vrai. 

4. Une chose amusante: Les chroniques de Marina Rollman (hélas de plus en plus rares). Toujours ultra-pertinentes, sans jamais la moindre blague pourrie sur des minorités. Comme quoi, c’est très possible de faire rire sans être raciste, sexiste ou homophobe. Ca demande juste un peu de travail et un poil de talent. 

5. Une chose dans la nature: Les forêts en automne. La lumière dorée, les feuilles mortes qui craquent sous les pieds, l’odeur de la terre mouillée, la fraîcheur piquante de l’air. Mais aussi les promenades sur la plage hors saison – air iodé, horizon infini, murmure apaisant du ressac.

6. Un souvenir: 23 ou 24 décembre 2008. Mon amoureux, ma soeur, mon père et moi nous rendons dans le centre de Toulouse pour quelques courses de dernière minute. Malgré la météo froide et pluvieuse, nous ne sommes évidemment pas les seuls à avoir eu cette idée. Nous finissons notre tour chez Bapz, où après avoir attendu assez longtemps, nous nous asseyons enfin autour d’une table en bois pour déguster du chocolat chaud et une délicieuse pâtisserie. Mon père n’est pas encore malade; j’adore encore les fêtes de fin d’année, et je suis au chaud avec mes trois personnes préférées au monde. 

7. Une chose qui change: Mon rapport à mon corps, qui n’a jamais été meilleur alors que je suis plus vieille et plus grosse qu’à n’importe quel autre moment de ma vie. 

8. Un défi: Continuer à utiliser mon diagnostic d’autisme pour améliorer mon quotidien sans en faire une excuse pour me replier sur moi-même. Et aussi (je n’ai pas réussi à choisir) progresser dans la création de belles images avec mon amoureux, un projet qui nous rapproche encore davantage. 

9. Quelque chose d’intéressant: Le compte Instagram d’Océane Sorel alias @thefrenchvirologist, qui sait présenter les infos sur le Covid et les vaccins de manière non seulement hyper claire mais souvent très fun (si).

10. Quelque chose de beau: Les couchers de soleil vus par la fenêtre de mon bureau, à Monpatelin. Une des raisons pour lesquelles je suis si attachée à ce petit appartement. 

Si le coeur vous dit de vous prêter vous aussi à ce petit jeu, n’oubliez pas de taguer l’autrice de la liste!


Retour haut de page