La semaine en bref #199

 

Lundi:

La CM de Snag Tights (mes collants chéris) a choisi une de mes photos pour lancer son concours d’Halloween. Ce qui me vaut une dizaine de nouvelles abonnées Instagram au look assez sympa. 

 Après quelques jours de réflexion, je finis par m’inscrire à une activité de groupe qui durera toute une semaine et pendant laquelle Chouchou ne sera pas là pour me servir de garde-fou. Mais j’ai bien vérifié que si ça n’allait pas, je pourrais m’isoler, et prévenu l’animatrice que je pourrais être amenée à le faire sans qu’elle ou les autres participant.e.s y soient pour rien. Il ne me reste plus qu’à croiser les doigts jusqu’à fin février pour que tout se passe bien.

 Mon syndic s’obstinant à répéter « au pire aller » pendant notre conversation téléphonique, la grammar nazie que j’avais réussi à museler en moi depuis quelques années finit par craquer et par le reprendre vertement. Il rigole: « Ah oui, mais c’est comme ça qu’on dit dans le Sud ». …Hein? 

Mardi:

 Les gâteaux à la ricotta qui lèvent parfaitement à Monpatelin mais jamais à Bruxelles, c’est à cause de: A. la levure belge B. la ricotta belge C. le taux d’humidité atmosphérique belge D. la réponse D.

Mercredi:

 Oh, un nouveau bug du site de l’URSSAF Limousin! Ca faisait longtemps (non). Ca me manquait presque (non plus). 

 La semaine dernière, je mettais Liv Strömquist dans la PAL de Clotilde Dusoulier. Aujourd’hui, je convertis mon illustratrice préférée à Snag Tights et Revintaria. Si vous manquez d’idées pour dépenser vos sous durement gagnés, surtout, n’hésitez pas à me demander conseil. 

Jeudi:

 Après avoir bavardé avec Gasparde avant d’entrer dans la salle du centre culturel d’Uccle, nous nous installons à nos places au rang H. Juste devant nous, une dame me fixe très intensément. Elle baisse son masque d’un geste rapide: c’est Ann-Sophie, du circuit des troc parties. Pendant qu’on bavarde, son mari s’écrie: « Hé, ça ne serait pas Sophie-Grosquick là-bas? » Si. Décidément, tout ce que Bruxelles compte de gens de bon goût s’est déplacé pour le spectacle de Marina Rollman. 

 Et quel spectacle, mes amis! Une heure et quart à me tenir le bide en brayant sans aucune dignité. Putain que c’est bon de rire. Cette meuf est vraiment le meilleur export de la Suisse, avant même le chocolat et la fondue. Si elle passe près de chez vous, courez la voir!

 L’amour, c’est partager un paquet de frites-mayo, serrés sur un banc à 23h un soir de semaine, en s’interrompant de temps à autre pour mimer un vagin. 

Vendredi:

 Super pas envie de bosser aujourd’hui, mais je passe un deal avec moi-même: si je fais mon quota, je m’accorde exceptionnellement le jour férié de lundi pour aller gambader dans les bois avec Chouchou. Et au final, j’ai tout bouclé en 3 heures. 

Samedi:

 M’dame Jo, qu’on n’avait pas vue depuis le mariage des Shalbuline il y a 9 ans et qui vit désormais non loin de la frontière belge, vient nous rendre visite pour la journée avec son amoureux. Pas de bol: le superbe été indien a pris fin hier après-midi, et c’est sous la pluie que nous leur faisons visiter le centre de Bruxelles. Du coup, on s’arrête souvent pour s’abriter: d’abord au resto tradi Nüetnigenough (« Jamais pas assez », mais ne me demandez pas de le prononcer), puis chez Gaston pour une petite boule de glace, et enfin à La Machine où la musique est un poil trop forte. La prochaine fois, c’est nous qui irons les voir à Aix-la-Chapelle. 

 A signaler: le décès brutal, dès sa première utilisation, du parapluie un peu cher que j’avais acheté pour le garder plus longtemps que mes merdouilles habituelles à dix balles. Un coup de vent sur la place Polaert, et pouf! Non seulement il se retourne, mais le mécanisme d’ouverture automatique se casse, et même en l’actionnant manuellement, il ne tient plus ouvert. Groumpf. 

Dimanche:

 Réveillée avant 6h de la nouvelle heure. Depuis le temps qu’on en parle, quand est-ce qu’on supprime enfin cette connerie? (Apparemment, c’est toujours pas pour bientôt…)

 Nous avions réservé au LIB pour l’ouverture, histoire de goûter leurs cocktails d’Halloween, puis nous pensions aller faire une moitié du parcours Bright Brussels. Vu la météo apocalyptique, nous nous contentons de la première partie du programme – en Cambio plutôt qu’en transports en commun. Une heure pour faire 5 km par la Petite Ceinture complètement embouteillée. Bon, ben le festival de loupiotes, ce sera pour un soir où le ciel ne nous tombera pas sur la tête. 

1 réflexion sur “La semaine en bref #199”

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page