[NOEL 2020] Des romans fabuleux et des bédés géniales pour les plus grands (9-12)

FRANCE: En cette période où les libraires indépendants souffrent, je ne saurais trop vous encourager à effectuer vos achats chez l’un de ceux qui proposent du click and collect. Pour trouver le plus proche de votre domicile, consultez cette carte. Sinon, vous pouvez aussi vous faire livrer par l’intermédiaire des sites Place des libraires ou Les libraires (les frais de port sont exceptionnellement fixés à 0,01€). En dernier ressort, Amazon permet au moins aux éditeurs et aux auteurs de continuer à vivre. 


ROMANS


L’INCROYABLE VOYAGE DE COYOTE SUNRISE

Rentrer chez soi est parfois le plus difficile des voyages…
Coyote, douze ans, vit avec Rodeo, son père, dans un bus scolaire. Ensemble, ils sillonnent les États-Unis au gré de leurs envies, embarquant parfois quelques autostoppeurs à l’âme en peine. Quand Coyote apprend que le parc de son enfance va être détruit, elle décide de tenter l’impossible: traverser le pays en moins de quatre jours pour arriver avant les bulldozers.

C’était mon coup de coeur absolu de 2019; j’aurais donné un rein pour le traduire. Vous pouvez lire ma critique dithyrambique ici

MALAMANDER

Personne ne visite Sinistre-sur-Mer en hiver lorsque la brume tombe sur l’épave du Léviathan, où certains jurent avoir vu rôder la malamandre, un légendaire monstre marin.
Herbert Lemon est Trouveur d’Objets Égarés à l’hôtel du Grand Nautilus et s’ennuie ferme dans son minuscule bureau. Jusqu’au jour où Violette Parme débarque telle une bourrasque avec une mission très spéciale à lui confier: retrouver ses parents disparus ici-même quand elle n’était qu’un bébé.
Très vite, une piste s’impose: celle de la malamandre, sur laquelle le père de Violette enquêtait. D’après la légende, le monstre s’apprêterait justement à venir pondre son œuf magique sur la plage de Sinistre. Et manifestement, Herbert et Violette ne sont pas les seuls à s’y intéresser…
Celui-là aussi, qu’est-ce que j’aurais aimé le traduire! Ce roman d’aventure hyper prenant, original et plutôt sombre, est le premier tome d’une série dont le deuxième est déjà paru en anglais. 

L’HOTEL DE LA DERNIERE CHANCE

L’hôtel de la Dernière Chance est un endroit très particulier; le jardin y est probablement enchanté, les murs ne se contentent pas d’avoir des oreilles, ils peuvent aussi parler, et le garçon de cuisine, Seth Seppi, a empoisonné par mégarde le sorcier le plus important du pays!
Mais si le jeune garçon est le suspect numéro 1, le bâtiment grouille de magiciens aux pouvoirs tous plus loufoques les uns que les autres…

Je sais bien que je vous ai déjà fait l’article de cette série magico-policière que je traduis, mais je l’adore tellement! Le deuxième tome est lui aussi disponible en français, et je travaille actuellement sur le 3ème.

LA MAISON QUI PARCOURAIT LE MONDE

Tout ce que veut Marinka, c’est une vie normale. Une vie où sa maison aux pattes de poulet resterait au même endroit assez longtemps pour qu’elle se fasse quelques amis. Mais c’est difficile quand vous vivez dans une maison qui parcourt le monde, vous emportant avec elle. C’est encore plus difficile quand votre grand-mère est une Yaga, une gardienne qui guide les morts entre ce monde et le prochain, et que vous êtes destinée à lui succéder. Alors, quand Marinka tombe sur l’occasion de changer le cours de sa vie, elle n’hésite pas à enfreindre toutes les règles… avec des conséquences dévastatrices. Sa grand-mère bien-aimée disparaît mystérieusement, et c’est à Marinka de la retrouver. Même si cela implique un dangereux voyage dans l’au-delà…
Pour changer un peu, encore un roman que j’aurais aimé traduire. Une histoire en un seul tome, à la fois surprenante, émouvante et profonde comme je vous l’écrivais ici

LES ENTREMONDES

Poursuivi par un mal mystérieux, le père de Cameron et Cassia les a confiés par un soir d’hiver à leur grand-mère, avant de disparaître de la surface de la terre. Pour tout héritage, il ne leur a laissé que deux énigmatiques pièces de bois aux inscriptions presque effacées. Mais, depuis qu’il a douze ans, le jeune Cameron fait des rêves étranges… Jusqu’au jour où, dans le centre commercial de son quartier, derrière la porte vitrée d’un petit magasin, il tombe sur un immense hall d’hôtel. Là, au milieu des chandeliers, du marbre et des somptueuses boiseries trône l’inscription : « Découvrez votre destination ! »

Le personnel de l’établissement n’en revient pas : d’habitude, on ne pénètre dans ce lieu magique que sur invitation! Et surtout, oser s’y aventurer a toujours, toujours un prix… Car chacune de ses portes s’ouvre sur un pays différent. D’une salle à manger en Inde, on passe à un couloir de sous-marin au beau milieu de l’océan ou à une chambre avec vue sur la Grande Muraille de Chine! Seule explication à la découverte de Cam? La pièce pendue à son cou, qui semble mystérieusement liée à cet endroit… Se pourrait-il que son père y ait travaillé autrefois? Mais le doute s’empare vite du garçon : chariots et plateaux qui se déplacent tout seuls, couloirs sombres se modifiant à volonté, passages secrets nichés dans les caves de l’établissement… L’hôtel, doué de conscience, serait-il maléfique?

Portes qui s’ouvrent sur les pyramides ou la forêt amazonienne, batailles à coups de plumeaux enchantés, animaux de pierre capables de s’éveiller à la vie… Une multitude de surprises attendent le jeune visiteur dans ce lieu aussi fabuleux qu’inquiétant. C’est avec une gourmandise évidente que Sean Easley imagine l’irruption en fanfare de la magie au beau milieu du quotidien. Une nouvelle série à découvrir d’urgence!

Non, je ne suis pas obsédée par les romans jeunesse qui se passent dans un hôtel – qu’est-ce qui vous fait dire ça? Ce n’est quand même pas ma faute s’ils sont un cadre parfait pour réunir des personnages de tous horizons et créer le prétexte à des aventures ébouriffantes! La deuxième tome de la série est également disponible en français.

FINGUS MALISTER

« Préparez une soupe de mandragore avec 120 g de sève de mandragore et 80 g d’or des fous. Mélangez les ingrédients dans un bocal à élixir et faites mijoter une journée à feu follet. Une fois la soupe terminée, il suffit de la répandre sur tout cadavre frais pour qu’il revienne à la vie en quelques minutes. Et le rituel de zombification est accompli! »
Apprenti seigneur maléfique, Fingus Malister sait comment il va éblouir les jurés de sa future académie de magie. Mais il a besoin de l’aide d’une sorcière plus têtue que lui…

Après sa géniale trilogie pour ados « Les soeurs Carmines », Ariel Holzl s’adresse ici à un public légèrement plus jeune. On souhaite  Fingus Malister une aussi belle carrière de génie du mal que celle d’Artemis Fowl. D’ailleurs, un deuxième tome est déjà paru: « Crâne bavard, grimoire et magie noire ». Tout un programme. 

L’AGENCE MONDETRANGES

Lorsque Flick Hudson, 12 ans, se retrouve par hasard dans l’agence de voyage Mondétranges, elle découvre un secret fantastique: il existe des centaines d’autres mondes à quelques pas du nôtre. Pour les visiter, il suffit de sauter dans la bonne valise. Mais, à l’insu de Flick, une ville appelée Cinq Lanternes, est en danger. Des bâtiments et même des rues disparaissent mystérieusement. Une fois que Flick comprend ce qui se passe, elle doit se lancer dans une course contre la montre, voyager dans des mondes inconnus, chercher un moyen de réparer les Cinq Lanternes avant qu’elles s’effondrent dans le néant… en emportant notre monde avec elles.
Pour être honnête, j’ai la VO dans ma Kindle depuis quelques semaines et n’ai pas encore trouvé le temps de la lire. Mais la quatrième de couverture est alléchante et les critiques excellentes; je ne prends donc pas trop de risques en vous recommandant ce premier tome d’une nouvelle série. 

SAM ET LE MARTOTAL

La Tradition est un ensemble de règles: des petites règles et des grandes règles; des règles qui ne sont écrites nulle part mais que tout le monde doit connaître; des règles si anciennes que personne ne sait d’où elles viennent ni à quoi elles servent… Dans la tribu de Sam, la Tradition servait depuis toujours à décider qui faisait quoi. Et il était grand temps que ça change! Un roman antisexiste, amusant et plein de douceur, joliment illustré par Libon.

BEDES

LE SERMENT DES LAMPIONS

Tous les ans lors d’une veillée Ben et ses copains jettent une lanterne dans la rivière et suivent son périple à vélo en longeant l’eau. Cette année, cependant, ils sont bien décidés à aller jusqu’au bout et découvrir exactement où se retrouvent ces lampions. Rapidement le petit groupe se sépare et Ben, accompagné de l’étrange Nathaniel, poursuivent seuls l’aventure. C’est alors que le voyage prend une tournure surnaturelle.
Je vous ai écrit ici tout le bien que je pense de cette bédé superbe et émouvante, dont l’atmosphère fait penser aux dessins animés de Miyazaki. 

MISS CHARITY

Charity est une petite fille débordante de curiosité, assoiffée de contacts humains, de paroles et d’échanges, impatiente de créer et de participer à la vie du monde. Mais voilà, une petite fille de la bonne société anglaise des années 1880 doit se taire et ne pas se faire remarquer ou à l’église, à la rigueur. Les adultes qui l’entourent ne font pas attention à elle, ses petites soeurs sont mortes. Charity se réfugie alors au troisième étage de sa maison en compagnie de Tabitha, sa bonne. Pour ne pas mourir d’ennui ou sombrer dans la folie, elle élève des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope, apprend Shakespeare par coeur et dessine inlassablement des animaux qui conduiront Miss Charity vers son destin, tout d’abord naturaliste, puis illustratrice de livres pour enfants mondialement connue.

Je pouvais difficilement conclure cette sélection sans un album de mes chouchoux Loïc Clément et Anne Montel. Critique détaillée ici.

5 réflexions sur “[NOEL 2020] Des romans fabuleux et des bédés géniales pour les plus grands (9-12)”

  1. Juste pour info, la série les Entremondes va a priori rester inachevée… il n'y aura pas de tome 3 aux US. Ceci dit, je crois que le premier peut se suffire à lui-même.

  2. Merci pour la belle sélection, j'avais lâché Entremondes qui ne m'avait pas retournée dans les premières pages, mais je vais retenter le coup…
    Un autre bouquin jeunesse qui se passe dans un hôtel, et quel hôtel : "Le château des brumes" de Kerstin Gier, les aventures d'une jeune stagiaire dans un ancien château suisse allemand reconverti en hôtel de luxe, avec la galerie de personnages qui convient, et une intrigue mystérieuse juste avant Noël… Super lecture.

  3. Je confirme que Coyote Sunrise et Miss Charity sont super!
    Les autres ont l‘air bien tentant!!!
    Bonne soirée
    Céline

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page