La semaine en bref #150

 

Lundi:

La plaie de l’odorat surdéveloppé (hormis le fait que prendre les transports en commun l’été relève du supplice): chaque fois que la femme de ménage passe nettoyer les parties communes de ma résidence, l’odeur de désinfectant filtrant sous la porte de mon appart’ suffit à me coller mal à la tête. 

 Ma beaucarnea faisait déjà la tronche après les deux mois sans arrosage ni engrais du printemps, et la voilà infestée de cochenilles. Flemme de nettoyer les feuilles une à une et/ou d’aller chercher de l’insecticide à la jardinerie: ce sera la benne à ordures. (Vous comprenez pourquoi il valait mieux que je n’aie pas d’enfant? « Mme Lite, votre enfant a la varicelle. Il va falloir le surveiller pour l’empêcher de se gratter. » « Ah oui mais non ça me soûle. Tant pis pour lui, je l’emmène à la décharge ce week-end. »)

 Gag: Chronopost m’apporte les commodes déclarées livrées vendredi et pour lesquelles j’ai fait déclencher une commande de remplacement par Ikea. Vais-je me retrouver avec quatre meubles au lieu de deux? En tout cas, s’ils veulent récupérer le surplus, ils me contacteront eux-mêmes: j’ai assez entendu la musique d’attente du service client.

Mardi:

 Une 4ème migraine depuis lundi dernier, sérieusement?!? 

 Ma psy n’a que 8 mn de retard ce matin; elle progresse! Je finis par admettre que pleurer n’est pas un signe de faiblesse pathétique mais un moyen de régulation émotionnel et physiologique; je progresse aussi!

 Après avoir beaucoup hésité, j’ai répondu à l’appel de l’EFS dont les stocks de sang sont au plus bas. La collecte a lieu à 2 km de chez moi, prétexte idéal pour une balade dans un coin où je ne m’étais encore jamais aventurée. Et tout est super bien organisé: la seule personne qui m’approche à moins de 2 mètres, c’est l’infirmière qui ne possède malheureusement pas le don de télékinésie pour me piquer à distance. Me voilà rassurée et enchantée d’avoir fait ma B.A.

Mercredi:

 Monter mes commodes aujourd’hui ou samedi? Allez, profitons de la pause déjeuner pour en faire au moins une. Zut: mon unique tournevis cruciforme est trop petit. Il ne me reste qu’à en commander un à Satan. Bon, ben je monterai mes commodes samedi. 

 Partie à la jardinerie chercher un cactus, je reviens avec des terrines, des biscuits et de la confiture. Oui, bon. 

 Ravie qu’après les turbulences des dernières saisons de « This is us », Beth et Randall soient redevenus ce couple si complice qu’on aspire tou.te.s à former avec notre partenaire. (En revanche, désolée, mais Kevin continue à me soûler puissamment.)

Jeudi:

 Livraison de la table basse commandée en Ukraine sur laquelle je fantasmais depuis si longtemps. Elle est magnifique et le vendeur a pensé à tout, y compris à inclure des gants et un tournevis – pile le modèle nécessaire pour mes commodes. Je vais donc pouvoir annuler le cruciforme de Satan (une phrase que je n’imaginais pas écrire un jour.)

 Répète après moi, Armalite: quand il y a un stût dans le montage d’un meuble Ikea, ce n’est pas la notice qui contient une erreur, c’est toi qui l’as mal déchiffrée. Cha. Que. Fois.

 Chouchou achète un billet d’avion pour me rejoindre au début des vacances de Noël. Encore un mois loin l’un de l’autre, mais au moins, on a une date de retrouvailles. Ca aidera à tenir. 

Vendredi:

 Le piège de la traduction de série: arriver au 3ème tome et se rendre compte que la VF choisie dans le 1er pour un terme du lexique (en l’occurence, un nom de famille) ne colle pas avec la suite, mais ne plus rien pouvoir y faire.

 Ah, flûte, le lavabo de ma salle de bain fuit. Je crois que c’est juste un joint décomposé, mais je n’ai ni le matériel ni le savoir-faire pour le changer moi-même. Et bien entendu, je découvre ça un vendredi soir, sinon c’est pas drôle. Il ne me reste plus qu’à déménager brosse à dents et dentifrice près de l’évier de la cuisine jusqu’à ce que je puisse faire venir un plombier.

Samedi:

 J’aimerais soutenir l’association Toit à moi et son projet formidable (pile celui que je rêvais de mettre en oeuvre si un jour je gagnais une somme d’argent indécente au Loto), mais le règlement par Paypal ne fonctionne pas sur leur site et l’autre option vers laquelle ils me dirigent ne me convient pas du tout. Je suis frustration. 

 Deuxième épisode de « Bodyguard »: pauvre Robb Stark; décidément, rien ne lui sera épargné. 

Dimanche:

 Ma mère au téléphone: « Quoi de neuf? ». Moi: « Ben je vis actuellement dans le même pays que toi. Donc, rien. »

1 réflexion sur “La semaine en bref #150”

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page