[BRUXELLES] Exposition « Mappa mundi: Cartographies contemporaines » à la fondation Boghossian

Sans faire partie de mes grandes passions, la cartographie est un domaine qui m’intéresse beaucoup. Aussi avions-nous inscrit cette exposition à notre planning de sorties pour le 3ème week-end de mars. Il aura fallu nous armer de patience, mais plus de quatre mois après, nous avons enfin réussi à la voir!

Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident, la fondation Boghossian a pour siège la villa Empain, une bâtisse Art Déco dotée d’une splendide piscine. Comme tous les musées de Belgique en ces temps de Covid-19, sa visite est accessible sur réservation seulement – une petite contrainte qui, outre sa pertinence sanitaire, permet de ne pas se bousculer devant les oeuvres et d’avoir toujours un point de vue dégagé pour prendre des photos! Bien entendu, le port du masque est obligatoire. 
 

La visite guidée, bien balisée, emmène les visiteurs à travers toute la maison, salle de bain y compris, leur permettant d’admirer l’architecture des années 1930. Ici, pas de haïssables audioguides ni de QR codes à scanner avec son smartphone: les noms et biographies des artistes figurent sur un livret papier remis à l’entrée. Après une brève chronologie résumant l’évolution de la cartographie au fil des siècles, les planisphères à thème se succèdent, entrecoupés de quelques vidéos. 

Certaines oeuvres interrogent notre représentation du monde. Celle-ci, par exemple, qui montre un planisphère « à l’envers »… Sauf que le haut et le bas n’existent pas dans l’espace, et que notre Nord et notre Sud ne sont qu’une convention – tout comme le fait de situer la coupure traditionnelle dans l’océan Pacifique, donnant l’impression que l’Europe est au centre de tout, culturellement aussi bien que géographiquement.
Plusieurs autres visiteuses se sont extasiées sur ma robe de circonstance. Elle a été fabriquée sur mesure (à une époque où j’avais quelques kilos de moins, ce qui explique qu’elle me boudine un peu maintenant!) par une créatrice grecque très sympa qui la propose encore dans sa boutique Etsy pour la modique somme de 80€. La coupe est belle, le coton épais et d’excellente tenue, le rapport qualité-prix vraiment intéressant. 


Jusqu’au 4 octobre 2020
Avenue Franklin Roosevelt 67
1050 Bruxelles
Tram 8 ou 25, arrêt Marie-José
Entrée incluse dans le Museum Pass




Retour haut de page