Déliquescence

D’abord, je passe cinq jours avec mon neveu de trois semaines greffé sur le bide.
Ensuite, je parle gentiment à ma mère.
Et aujourd’hui, je craque pour la nouvelle chanson d’Hélène Ségara.
Que quelqu’un m’achève avant que je me mette à regarder « Les feux de l’amour ». Pitié.

« Méfie-toi des blessures
Que l’on ne guérit pas
De mes mains qui rassurent
Mais ont eu tellement froid
Méfie-toi de ma peau
Elle se souvient de tout
De ce qui est trop beau
Et n’appartient qu’aux fous
Méfie-toi du passé
De sa mémoire immense
De ce qu’on croit caché
Quand la vérité danse
Méfie-toi de mes peurs
Qui reviennent parfois
Méfie-toi du bonheur
Souvent il n’attend pas
Méfie-toi de moi… »

5 réflexions sur “Déliquescence”

  1. Oui ben je viendrai la boire sur place quand vous serez dispos tous autant que vous êtes…

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page