La vie de mes pieds


Ce week-end, après avoir chopé des ampoules monstrueuses en marchant vendredi soir dans les rues du XIIème arrondissement de Paris pour aller au resto avec Jean-Claude et Brigitte, mes pieds se sont délassés en foulant le sable délicieusement fin et humide de la plage de La Panne (Belgique) samedi après-midi, avant de faire une brève apparition au casino de Dunkerque pour l’apéro. Le dimanche, ils ont assisté à un sympathique concert de plein air en tongs (car impossible d’enfiler des chaussures fermées), à Saint-Pol-sur-Mer, avant de prendre un avion bondé ce matin pour redescendre dans le sud. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne se sont pas ennuyés.

Ci-contre: mes pieds en compagnie d’un crabe belge mort.

3 réflexions sur “La vie de mes pieds”

  1. Ca s’écrit « La Panne » – tu as franchi la frontière sans me prévenir ?! Espèce de coyote à foie jaune !

  2. C’est effectivement un casus belli. Rah. Armalite a trompé les paparazzi belges! Elle a évité de peu une prise d’assaut comme Brad Pitt et Angelina Jlie en Afrique.

    Et puis d’abord qui a dit qu’il était belge? La Panne est à la frontière, et le Gulf Stream remonte de la France. Pitèt’ que c’est un immigrant clandestin français, tentant d’entrer en Belgique pour faire comme Johnny et ne plus payer d’impôt sur la fortune?

  3. Baud: autant pour moi le « l » en trop est une faute de frappe. Pour le reste, j’ai dû y rester maximum 3 heures de l’autre côté de la frontière alors bon…
    MTLM: en effet ça pourrait être un crabe de nouvelle-guinée atteint de voyagite aiguë. Je ne lui ai pas demandé son passeport.

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page