La semaine en bref #239

Lundi:

★ La semaine dernière à Paris, nous avons manqué de quelques minutes Shermane et son Monsieur qui venaient de visiter l’expo Chris Ware juste avant nous au centre Pompidou. Heureusement, ils sont de passage à Bruxelles cette semaine, et nous avions de longue date prévu de nous voir aujourd’hui. Ce sera pour un dîner au Yi Chan, suivi d’une glace de chez Gaston dégustée sur le bord des bassins du quai aux briques.

★ Pendant le trajet de retour, la radio annonce que la fédération belge de colombophilie a égaré ce week-end plus de 25 000 pigeons lors d’une course qui a mal tourné. Après 16 ans à Bruxelles, je découvre seulement l’existence d’une tradition colombophile locale. Beaucoup de questions, et surtout un énorme fou-rire dans la Cambio.

Mardi:

★ Hé hop: rendez-vous pris pour mon prochain tatouage. Ce sera mi-septembre à Lille.

Mercredi:

★ Ma penderie déborde: il est temps d’accepter que je ne rentrerai sans doute plus jamais dans du 40 et d’éliminer toutes ces jolies robes Collectif ou Emily & Fin, même si je les aime encore.

★ Mauvaise surprise au courrier: en fait, notre loyer n’a pas augmenté de 100, mais de 150€ par mois (soit environ 25% du montant précédent), et la propriétaire ayant tardé à nous le signaler, on doit rattraper 3 mois de différentiel d’un coup. Gloups.

Jeudi:

★ Petit bonheur du jour: faire une caresse au joli chat du point Mondial Relay en allant déposer un colis. Ca fait tout juste 10 ans que nous n’en avons plus, et ça continue à me manquer chaque jour.

Vendredi:

★ Etant donnés 1/le bordel immonde pour franchir la sécurité à l’aéroport de Charleroi dès la mi-juin, 2/le fait que TUI ne permet pas de s’enregistrer en ligne pour ce trajet et que le comptoir ouvre seulement 2h30 avant le décollage, j’ai investi 6€ dans un Fast Track (en français: un pass coupe-file). Résultat, quand j’arrive au terminal 2, trois pelés et un tondu sont mollement en train de déballer leurs appareils électroniques sur les tapis roulants. Je ne regrette pas mes sous, car ça m’a évité de stresser depuis hier soir, mais la prochaine fois, j’attendrai d’être arrivée à l’aéroport et d’avoir vu l’affluence pour décider si j’en prends un ou non.

★ Je me crois donc tirée d’affaire pour la moitié belge de mon déplacement – et c’est une erreur. Car au moment d’embarquer, la mention « retardé de 2h » s’inscrit sur l’écran de la porte 28, sans autre forme d’annonce ou d’explication. Et une fois à bord, nous devons encore attendre un créneau de décollage, de sorte que nous nous posons 2h50 plus tard que prévu. Bien entendu, TUI commence à dédommager seulement à partir de 3h de retard.

★ Partie de l’appart de Bruxelles à 7h45, je pousse finalement la porte de celui de Monpatelin à 18h45 (après m’être tapé des bouchons sur l’autoroute en taxi, parce qu’au point où j’en suis…). Dans le même laps de temps, j’aurais pu aller jusqu’au Japon. C’était encore plus long que le voyage en train équivalent. Mais pas aussi cher, certes. L’absurdité du monde dans lequel nous vivons…

Samedi:

★ Je suis très contente qu’une série comme « Uncoupled » normalise le couple gay et sa représentation, mais en soi, je l’ai trouvée assez bof, avec des personnages ni sympathiques, ni attachants, ni particulièrement drôles. (Et aussi, les histoires de riches New-Yorkais qui vivent dans des apparts grands comme des terrains de foot commencent vraiment à me soûler.)

Dimanche:

★ Mood du jour: trop chaud et envie de rien. Comme tous les jours depuis 3 mois, en somme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page