10 things I love Wednesday #49

 

1. « Mixte ». A la rentrée scolaire 1963, le lycée Voltaire jusque là réservé aux garçons est mis en émoi par l’arrivée d’une dizaine de filles. En butte à de nombreuses humiliations sexistes de la part de certains professeurs comme de la grande majorité de leurs camarades masculins, Michèle la fille du charcutier, Simone tout juste débarquée d’Alger et Annick qui allie un physique de star de cinéma aux meilleures notes de la classe doivent lutter pour se faire une place… Excellente surprise que cette série française à la BO impeccable, disponible sur Prime Video.  (Mais grosse amertume en pensant que 60 ans plus tard, dans nos écoles, les filles sont toujours tenues responsables du comportement des garçons.)

2. La love story en temps réel de Robin et Pénélope Boeuf sur Instagram. C’est tantôt mignon tantôt torride, et ça commence ici. Le feuilleton à suspense de l’été. (Même si, pour être honnête, je commence à soupçonner une histoire inventée de toutes pièces.)

3. « L’absence de sexualité, une anomalie sociale », émission radio de France Culture sur un sujet très intéressant dont on ne parle pas assez. 

4. Ce superbe pin’s montrant un plague doctor (les médecins masqués qui s’occupaient autrefois des pestiférés) au-dessus de la mention « I was vaccinated ». Tellement de circonstances.

5. « Annie au milieu« , le nouveau roman jeunesse d’Emilie Chazerand à qui on doit les hilarants et très feel good « La fourmi rouge » et « Falalalala ». Je l’ai pré-commandé et je l’attends avec impatience!

6. Ce pendentif chauve-souris beaucoup trop craquant (j’ai déjà la chouette et le renard de chez Camp Hollow, et ils rendent beaucoup mieux en vrai qu’en photo). 

7. Ce set de 5 crayons gris à message. Et plein d’autres trucs chez Rose où il va falloir que je fasse rapidement une descente. 

8. « The cat and the city« . D’abord pour sa superbe couverture. Ensuite pour le doigté avec lequel Nick Bradley entremêle les histoires tantôt touchantes, tantôt tristes et tantôt flippantes d’une douzaine d’habitants de Tokyo. Grâce à l’étrange chat tricolore qui sert de fil rouge, les trajectoires d’un tatoueur pour yakuza, d’un célèbre rakugoka devenu SDF, d’un détective privé, d’une traductrice américaine, du scientifique héros d’une nouvelle de science-fiction, d’un chauffeur de taxi, d’un hikikomori et de bien d’autres encore esquissent une chorégraphie fascinante à travers une ville qui ne l’est pas moins. Franchement brillant. (en anglais)

9. La murder party organisée au Train World par Fever, dont on a récemment adoré la soirée cocktails-musique Old but Gold. On a réservé pour le premier week-end de septembre. 

10. La magnifique ligne de papeterie illustrée par August Wren pour Roger La Borde. J’ai envie de plein de trucs, mais avec les frais de douane extravagants désormais imposés sur les colis arrivant du Royaume-Uni, je n’ose rien commander. Bouh. 

1 réflexion sur “10 things I love Wednesday #49”

  1. Je suis heureuse de lire le retour de cette sélection que je guette avec impatience tous les mercredis. Merci beaucoup et bon retour parmi nous !

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page