Mes intentions pour 2021

 

Même si 2020 a roulé allègrement sur tous mes plans, j’éprouve le besoin de me fixer de nouveaux objectifs pour 2021. Ils seront moins orientés voyages et activités que d’habitude: nous ne retrouverons pas notre liberté de mouvement avant l’été dans le meilleur des cas, et je ne veux pas revivre la frustration énorme de voir s’évaporer à la dernière minute mes projets soigneusement bâtis. L’expérience des neuf mois qui viennent de s’écouler me fait cependant dire que certaines choses resteront possibles, et que la sensation d’avancer au moins dans certains domaines me sera très bénéfique. 

Cela devrait aller sans dire, mais vu que 60% de mes compatriotes s’y refusent: je compte me faire vacciner contre la Covid-19 dès que possible (selon le calendrier actuel, au printemps puisque j’aurai 50 ans fin mars).
J’aimerais vraiment déménager de notre appart actuel à Bruxelles. S’il nous convenait parfaitement lorsque nous l’avons loué il y a 12 ans, nos vies ont pas mal changé depuis. Nous sommes désormais deux à bosser à la maison, et deux pièces sans porte de séparation, même hors confinement, ce n’est plus tenable. Ca risque d’être compliqué à organiser rapidement, mais on espère pouvoir bouger dans la seconde moitié de l’année. 

J’ai besoin de passer plus de temps au contact d’animaux, mais je ne sais pas encore quelle forme ça prendra. Nous devons retourner au jardin des Hiboux pour notre demi-journée de parrains, et j’aimerais beaucoup faire un stage de fauconnerie d’une semaine avec Amour de Rapace en Belgique. Par ailleurs, une fois que nous serons installés dans un appartement plus spacieux et muni de portes, j’envisagerai peut-être de reprendre un chat. 

Maintenant que le blog est moribond et que les rares survivants n’intéressent plus personne, je vais enfin me décider à passer Le rose et le noir sous WordPress pour me libérer des contraintes de Blogger, et à me préoccuper de SEO afin d’obtenir une meilleure visibilité. 

Depuis plusieurs années, j’envisage de m’engager auprès d’un syndicat ou d’une association d’artistes-auteurs pour contribuer activement à aider mes collègues et à défendre nos droits collectifs. Je pense proposer mes services à ceux dont je suis déjà membre pour voir s’ils auraient l’usage d’une collaboratrice technophobe et misanthrope, mais pugnace et administrativement au taquet. 

Enfin, le plus gros chantier en perspective: j’ai décidé d’entamer un parcours de diagnostic d’autisme. Jusqu’ici, je m’y étais refusée en pensant qu’il était trop tard pour que ça change quoi que ce soit à ma vie; je ne voyais pas l’intérêt de consacrer du temps, de l’argent et de l’énergie à récupérer une étiquette inutile de plus. Mais 2020 a exacerbé tous les comportements asociaux, toutes les difficultés relationnelles, toutes les souffrances psychologiques que j’impute à ma neuroatypie. Souvent, j’ai senti que mes proches trouvaient que je pourrais faire un peu plus d’efforts, que mon attitude les laissait perplexes voire hostiles. Je me dis qu’un diagnostic officiel les aiderait à accepter que certaines choses ne sont tout simplement pas possibles pour moi, que ce n’est pas juste une question de bonne volonté. Quant à moi, ça me permettrait d’arrêter de culpabiliser à l’infini pour mes réactions en apparence bizarres ou disproportionnées. Je me sentirais moins obligée de faire semblante d’être normale, et ce serait très reposant. 

2 réflexions sur “Mes intentions pour 2021”

  1. Belle année à toi et beaux projets en tout cas, dont j'espère qu'ils se réaliseront ! Tu penses passer sur wordpress.org ou .com ?

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page