Les conversations absurdes #53

CHOUCHOU, dans un grand élan d’amour: Tu ne peux pas imaginer à quel point on est bien tous les deux. 
MOI, un peu surprise: Euh, tu sais, je suis là aussi. J’assiste au bouzin. 
Mon cultivateur de bonnes habitudes

1 réflexion sur “Les conversations absurdes #53”

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut