#MyTopTenBooks

Début avril, une libraire a lancé #MyTopTenBooks: il s’agit tout simplement de faire une pile avec vos 10 livres préférées, de la prendre en photo et de la publier sur Twitter avec le hashtag correspondant. Suite au succès de l’idée, une poignée d’amateurs se sont amusés à décortiquer les résultats. Il se trouve que j’avais déjà fait ce genre de sélection il y a presque 5 ans, mais en séparant littérature fantastique et littérature générale). Sans consulter mes billets de l’époque, je me suis amusée à refaire un classement tous genres confondus (à l’exception de la bédé, parce que vraiment, mélanger ça et les romans/récits écrits, je ne peux pas). Le choix fut bien entendu cornélien; au final, j’ai tenté de prendre les livres qui m’avaient le plus marquée ET qui correspondaient à un moment fort ou une grande tendance dans ma vie. 
Sans surprise, 9 livres figuraient déjà dans l’un ou l’autre de mes classements précédents. Le seul nouveau venu, c’est « Hokkaido highway blues » de Will Ferguson, qui représente mon amour pour le Japon et pour les récits de voyage à la première personne. J’ai pourtant lu d’excellentes choses ces 5 dernières années… Mais je pense qu’au fil du temps, la capacité d’éprouver un vrai choc littéraire s’émousse. Plus on a de points de comparaison, plus il devient difficile pour une oeuvre de susciter une émotion ou une réflexion encore inédite. J’imagine que si je refais ce Top Ten dans dix ans, il n’aura pas beaucoup changé… Et vous, vous mettriez quoi dans le vôtre?

23 réflexions sur “#MyTopTenBooks”

  1. Je suis en train de peiner sur Mrs Dalloway, à tel point que ça me dérange presque… :/

    Dix titres seulement ? En vrac :
    – Le passeur, Lois Lowry
    – L'année de notre guerre, Steph Swainston
    – Rosa candida, Audur Ava Olafsdottir
    – Nation, Terry Pratchett
    – Des souris et des hommes, John Steinbeck
    – La magnificence des oiseaux, Barry Hughart
    – Les hauts de Hurlevent, Emily Brontë
    – Neverwhere, Neil Gaiman
    – Chroniques martiennes/Les pommes d'or du soleil, Ray Bradburry
    – Littoral/Incendies/Forêts/Ciel, Wadji Mouawad
    (Oui, je triche un peu sur des ensembles)
    De même, ce sont des livres qui marquent un tournant ou du moins une période particulière, sans que ce soit une évidence au moment où je les ai eu entre les mains 🙂

    Mélusine

  2. Le style "stream of consciousness" de Mrs Dalloway, clairement ça va rebuter une partie des lecteurs potentiels, mais c'est ce que j'ai adoré avec le fait que je trouve le roman incroyablement solaire).

  3. Je n'emploierais pas "rebuter" dans mon cas, mais bon sang, qu'est-ce que je suis lente ! -__- (Bon, d'un autre côté, tu as adoré "La maison de feuilles" ou un titre très approchant qui a manqué de me tomber des mains à de nombreuses reprises et a été laborieux, nous ne serons peut-être pas d'accord sur "Mrs Dalloway" ^^°)

    Mélusine

  4. Tu as raison, plus on découvre de livres et plus il est difficile de retrouver les premières sensations… C'est pareil avec les films 😉
    Merci pour cette jolie pile, j'en pioche quelques uns (j'ai hâte de découvrir le maitre des illusions et le cercle de la croix ^^)

    Mon top 10 :
    -Crimes et châtiments (Dostoïevski)
    -Isabelle Bruges (Bobin)
    -Jane Eyre (Brontë)
    -Les belles endormies (Kawabata)
    -Antigone (Anouilh)
    -L'exécution (Badinter)
    -Les trois lumières (Keegan)
    -Le pull-over rouge (Perrault)
    -Amok (Zweig)
    -Le petit prince (De St Exupéry)

    Comme toi, je serai curieuse de voir ce qu'il restera dans quelques années…
    A bientôt !

  5. Mélusine: La maison des feuilles, j'ai adoré mais je pense faire partie d'une minorité, il est vraiment très spécial.
    Yuko: l'Antigone d'Anouilh aurait été envisagé pour ce Top Ten si la personne à qui j'ai prêté mon exemplaire il y a des lustres avait fini par me le rendre! Par contre, le Kawabata, c'est moi qui me suis endormie à la moitié ^^

  6. C'est drôle… J'y aurais aussi mis "Notre prison est un royaume" . Attrapé au hasard sur la vieille biblio des livres délaissé chez mes grands-parents, où je m'ennuyais, adolescente… et un vrai coup de poing !

    Pour le reste, je vais tricher, en faisant une mini-liste à part pour SF et Fantasy, sinon je ne m’en sortirai pas… Outre le Cesbron, donc :

    – Cent ans de solitude (Gabriel Garcia Marquez)(LE roman qui a marqué ma vie)
    – Le roi lépreux (Pierre Benoît)
    -Terre des hommes (Saint-Exupéry) (et à peu près tous ses écrits)
    -La maison aux esprits ( Isabel Allende )
    – Kafka sur le rivage (Haruki Murakami )
    – Les Misérables (Victor Hugo)
    – La vie mode d’emploi (Perec)
    – Antigone (Jean Anouilh)
    – Syngué sabour, pierre de patience (Atiq Rahimi)

    Et côté SF et fantasy :
    – Le Seigneur des anneaux (Tolkien)
    – Asimov (de nombreux titres)
    – Je suis une légende (Matheson)
    – Harry Potter (Eh oui)

    Et je ne parle même pas des BD…

    Qu'il est dur de s'en tenir à 10 !

    Ce qui est étrange, c'est que certains de ces titres m'ont tellement marquée que je ne les ai pas relus depuis longtemps…

    Sinon, voilà encore une occasion de piocher des idées de lecture ! Mrs Dalloway est sur ma liste depuis longtemps, il va falloir que je me décide à plonger…

  7. Oh, Weis & Hickman, faut définitivement que je tente ^^
    Le reste, j'avoue ne pas du tout connaître ou seulement de nom.

    Dans mon Top 10, que je me suis échiné à faire pour Sens Critique, on trouve :
    * Lolita (Vladimir Nabokov)
    * Un ange est passé (Frank Ronan)
    * Îles à la dérive (Ernest Hemingway)
    * L'assassin royal (et je garderais le premier volume s'il fallait vraiment choisir)
    * Le portrait de Dorian Gray
    * Franny & Zooey (J.D. Salinger)
    * Lorenzaccio (De Musset)
    * Hypérion (Dan Simmons)
    * American Gods (Neil Gaiman)
    * Confessions d'un masque (Yukio Mishima)
    * Orlando (Virginia Woolf, j'ai également eu plus de mal avec Mrs Dalloway)

    Sûrement plein d'oublis…

  8. Elmaya: le Cesbron, c'est ma première énorme émotion de lecture, quand j'avais 13 ans, sûrement le livre qui m'a le plus marquée. "La vie mode d'emploi" détient chez moi un autre record: celui du bouquin qui a passé le plus de temps dans ma PAL (une grosse dizaine d'années!) avant que je finisse par admettre que je n'allais jamais le lire, et que je m'en débarrasse. Il avait tout pour me plaire, et bizarrement je n'ai jamais eu envie de m'y mettre.

    Shermane: ah moi c'est Orlando que j'ai eu du mal à finir, comme quoi… e tome 1 de L'assassin royal, dédicacé par l'auteur que j'ai eu l'occasion de rencontrer deux fois, est dans ma PAL depuis 2 ou 3 ans. De Simmons, j'ai aimé L'échiquier du mal (même si je l'ai trouvé glaçant). De Neil Gaiman, celui qui m'a le plus marquée, c'est Neverwhere, mais American Gods est juste derrière.

  9. Oh, et le Weis & Hickman, un merveilleux hasard a voulu que ce soit le premier livre de fantasy que j'adore adolescente, et le premier roman qu'on m'a proposé de traduire plus tard 🙂

  10. Il y a aussi un livre que je n'ai pas cité, non qu'il ne m'ait marquée, mais au contraire parce qu'il m'a traumatisée, jadis.
    C'est " Sa majesté des mouches", de William Golding.

    Je me dis parfois que je devrais essayer de le relire, pour l'exorciser. Mais…

    Et vous, vous en avez un, comme ça ?

  11. Ah, l'Antigone d'Anouilh est en bonne place chez moi aussi 🙂 J'aurais adoré le jouer, celui-là…

    Et dans les livres marquants/traumatisants, je ne compte que "Trainspotting". Bon, à 13-14 ans, c'est l'unique que j'ai lu en étant clairement trop jeune. Mais comme je suis une tête de mule, je me suis entêtée. En alternant avec les Harry Potter que je découvrais ^^° Je l'ai relu à 17-18 ans, pour exorciser. Ça allait mieux.
    C'est "Le tombeau des lucioles" que je me promets de voir une seconde fois pour ce faire, et chaque fois que ça me traverse l'esprit, je recule.

    Mélusine

  12. 10 livres c'est dur mais je dirais dans le désordre :
    Mille femmes blanches de Jim Fergus
    Le hun blond (et toute la série) de Cavanna
    Kae ou les deux rivales de Sawako Ariyoshi
    La série du Vol de Pegase d'Anne Mc Caffrey
    Le cycle des joyaux de David Eddings
    Fantasia chez les ploucs de Charles Williams
    Le seigneur des anneaux de Tolkien
    Les âmes vagabondes de Stepheny Meyer
    Le cycLe des hommes libres d'Anne Mc Caffrey
    Le cycle du disque monde de pratchett

    Beaucoup de sériés des choses qui peuvent paraître gnangnan aux yeux des autres mais j'assume c'est ce que je suis, ce que j'ai été

  13. Je trouve que c'est une bonne idée de se baser sur les livres qui ont le plus marqué. En utilisant ce critère, j'arrive, par ordre chronologique de lecture, à :

    – Dix petits nègres d'Agatha Christie
    – Une saison blanche et sèche d'André Brink
    – Venus Erotica d'Anaïs Nin
    – Tanguy de Michel del Castillo
    – Le Père Goriot de Balzac
    – L'Assommoir de Zola
    – L'Espèce humaine de Robert Antelme
    – L'Ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón
    – No Logo de Naomi Klein
    – La Décision d'Isabelle Pandazopoulos

    J'avais dix ans pour les deux premiers, et le dernier date d'il y a deux jours, une belle claque.

  14. Que c'est difficile de choisir!
    Pour moi c'est:
    L’aveuglement, José saramago
    Raison et sentiments, Jane Austen
    Le cycle de Fondation, Asimov
    La nuit des temps, Barjavel
    La série d'Anne of Green Gables, Lucy Maud Montgomery
    Harry Potter!
    L’affaire Jane Eyre, Jasper Fforde
    His dark materials, Phillip Pullman
    La mosaïque sarantine, Guy Gavriel Kay
    Outlander, Diana Gabaldon

    (Bon, en trichant avec des séries…)
    The time traveler's wife a presque fait le top 10!

  15. Aaaah, merci Ari, tu m'as permis de retrouver une oeuvre que je cherchais : j'avais lu il y a fort longtemps (en biblio) " La tapisserie de Fionavar ", de Guy Gavriel Kay, j'avais envie de la relire mais je ne retrouvais plus ni le titre ni l'auteur… jusqu'au moment où j'ai vu son nom dans ta liste !

  16. Est-ce qu'il y a des gens qui ont lu Gavriek Kay en anglais ? (Au fil d'Isa ? ^^)
    J'avais commencé par Les lions d'Al-Rassan en français, j'avais adoré le style. Puis en Angleterre, j'ai lu Tigana en anglais et… le choc, c'est super plat (et en plus, je suis beaucoup, beaucoup moins fan de l'histoire). C'est donc grâce à la traductrice, Elisabeth Vonarburg, que j'aime cet auteur 🙂

    Arma : Mrs Dalloway m'a semblé très accessible, mais rapidement, je me suis endormie (pardon pardon !) alors qu'Orlando m'a paru très complexe, voire rebutant au début, puis au fur et à mesure, les réflexions sont si subtiles et fines que j'ai été happée.

    Et pour Weis & Hickman, raison de plus pour que je lise ceux qui sont déjà à la maison, en français. Plus je te "connais" et plus ton parcours m'impressionne 😀

  17. Dix c'est tellement peu. Si je me prête au jeu de façon impromptue, ça donne ça (en vrac) :

    La Disparition – Georges Perec
    Le Maître et Marguerite – Mikhail Boulgakov
    Moderato Cantabile – Marguerite Duras
    Le Festin nu – William S. Burroughs
    Rouge décanté – Jeroen Brouwers
    La Maladie de Sachs – Martin Winckler
    Les Grandes Blondes (ou Un an ou L'Équipée malaise) – Jean Echenoz
    Le Baron perché – Italo Calvino
    La Conjuration des Imbéciles – John Kennedy Toole
    Le Loup des steppes – Hermann Hesse

    et en bonus :
    Traité de la ponctuation française – Jacques Drillon (sic !)

    Dans ces livres, certains m'ont placée au seuil d'une oeuvre que j'ai ensuite embrassée plus largement (Duras, Calvino, Hesse…).

  18. Shermane: c'est ma toute première trad, je n'ose pas la rouvrir de peur de la trouver atroce!

    Mmarie: Le maître et Marguerite ainsi que Le loup des steppes figiraient dans mon Top 10 initial de littérature générale, j'adore Herman Hesse en général d'ailleurs. Par contre, La conjuration des imbéciles, j'ai détesté. Je me suis forcée à aller jusqu'aux trois quarts pour essayer de comprendre pourquoi tant de gens le considèrent comme un chef d'oeuvre, et je n'ai toujours pas compris.

  19. Duras, rien à faire, je n'accroche pas du tout…

    Par contre, j'aurais pu citer Calvino ! Le premier que j'ai lu, surtout, qui m'a marquée , bien que ce ne soit pas son plus connu : "Si par une nuit d'hiver un voyageur".

  20. Oh, The Time-Traveler's Wife, je l'adore. C'est amusant, je viens justement de le relire, et j'ai adoré cette sensation de retrouver un vieil ami avec qui la conversation reprend immédiatement.
    Le sentiment d'être à la maison.

  21. Oui ! "Si par une nuit d'hiver…" c'est en fait mon premier Calvino aussi, je crois. Et l'hilarant "Cosmicomics".

    @Armalite : "La Conjuration" je comprends tout à fait qu'on puisse détester. Ce titre m'est revenu en pensant à ce top 10, cela dit je ne suis pas sûre qu'il résisterait à un second examen 😉

  22. Whou… Je viens de finir "Le temps n'est rien" (The Time-Traveler's Wife ), et j'ai du mal à retrouver mon souffle.

    Merci, merci .

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page