« Le monde selon Arnold »

Comment un commissaire-priseur londonien installé dans une petite vie pépère et heureux en ménage depuis 12 ans se retrouve-t-il, quasiment du jour au lendemain, propulsé roi d’une petite île du Pacifique et embarqué dans un hallucinant complot planétaire?
Grâce à sa passion pour les champignons.
Si vous êtes intrigué par la question et pas vraiment satisfait par cette réponse lapidaire, il vous faudra lire « Le monde selon Arnold« , roman loufoque et dépaysant de Giles Milton dont la couverture seule a suffi à me séduire quand diane cairn a attiré mon attention dessus lors d’une visite chez Cook&Book.
J’ai aimé le côté inclassable de ce livre, ainsi que le récit mené à deux voix par le héros et par un journaliste qui cherche à reconstituer son étrange histoire. Dans le registre « épopée farfelue à travers le monde », il n’est certes pas à la hauteur du génial « Une partie du tout » de Steve Toltz. Mais il tient la route d’un bout à l’autre sans décevoir et permet de passer un agréable moment.

1 réflexion sur “« Le monde selon Arnold »”

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page