J’me sens tout mou, moumoumou…

Semaine maussade. Il fait froid dehors, et la nuit tombe si tôt que je dois allumer à partir de 16h30; Chouchou a des rendez-vous quasiment tous les matins avant de partir bosser de 14 à 22h, et il travaille samedi; quant à moi, je peine à finir la traduction qui m’occupe depuis début septembre. C’est une loi du genre: tous les romans de fantasy se terminent par une grande bataille, et moi, les descriptions de combats, je trouve ça juste chiant. J’ai un mal fou à me mettre en route le matin et je ne sais pas trop quoi faire de mes soirées. Un jour sur deux environ, je me force à faire trois quarts d’heure de Wii Fit – objectif: foie gras et champagne pour Noël, je le rappelle. Je n’ai pas mis le nez dehors depuis le week-end dernier, préférant résoudre le problème de frigo vide en envoyant Chouchou au Contact GB, puis en passant une commande chez Picard. Je vis en pyjama et il m’arrive d’oublier de prendre ma douche quotidienne. Je finis laborieusement de scrapper les photos du voyage en Scandinavie (album bientôt visible sur Scrapharnaüm). J’observe d’un oeil morne le naufrage du PS. J’essaie sans conviction d’améliorer mon score au bowling, et je chope des crampes dans le majeur droit. Essentiellement, je compte les jours en attendant les vacances de Noël.

4 réflexions sur “J’me sens tout mou, moumoumou…”

Les commentaires sont fermés.

Retour en haut