Nolwenn Leroy à l’Olympia

*Beaucoup aimé:
– la première partie (Julie d’Aimé), assez agréable pour une fois
– nos places à l’avant de la mezzanine, face à la scène (mais pile devant le projo principal, d’où interdiction de nous lever pendant tout le spectacle)
– le décor façon cabinet de curiosités
– la robe et les chansons de la première partie
– la reprise de « Running up that hill »
– le passage instrumental bien lourd à la fin de « J’aimais tant l’aimer »
– l’ambiance assez survoltée avec un public hyper enthousiaste, notamment pendant le premier rappel
– les sièges de l’Olympia, de loin les plus confortables de toutes les salles de concert que je connais
– le sourire 10 000 volts et les gesticulations de Junior
*Moins aimé:
– la tenue blanche et les chansons de la deuxième partie (je me suis beaucoup ennuyée pendant le duo avec Teitur)
– la reprise soporifique de « Time after time »
– Nolwenn est d’une beauté renversante mais elle bouge comme une patate (encore plus flagrant 4 jours après le concert de X-tina)

1 réflexion sur “Nolwenn Leroy à l’Olympia”

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page