Le garage fantôme

Je m’étais pourtant fait expliquer le chemin par le monsieur au téléphone.
J’avais même regardé l’emplacement sur Mappy, et je situais très bien: c’était sur l’avenue principale de la zone industrielle où je passe le plus clair de mon temps quand je ne suis pas enfermée chez moi.
Et ben rien à faire. J’ai quadrillé le quartier dans tous les sens sans trouver le plus grand garage Renault de la région.
Un Opel, un Citroën et même un Chrysler, oui. Mais de Renault, point.
Résultat: je suis rentrée chez moi bredouille. Le coffre de Twiggy est toujours coincé en position fermé. Comment je vais faire si je dois transporter un cadavre?

[Note à moi-même: pour Noël, me faire offrir un GPS. Et quelqu’un pour l’installer.]

1 réflexion sur “Le garage fantôme”

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page