« Moi, toi et tous les autres » (3)

Sympathique petit film d’auteur réalisé et interprété par une jeune cinéaste de 30 ans, Miranda July, « Moi, toi et tous les autres » parle, avec beaucoup d’humour, de poésie et parfois de crudité, de la difficulté à communiquer avec son prochain – à montrer ce que l’on est vraiment et être accepté comme tel. C’est un chassé-croisé de personnages un peu loufoques, parfois très décalés, mais toujours profondément humains – j’ai été, je ne sais pas pourquoi, particulièrement touchée par la gamine qui se constitue un trousseau en secret. OK, j’ai trouvé ça très formaté Sundance (festival américain de films indépendants), mais on en ressort le coeur tout léger, et rien que pour ça, ça vaut bien 1h30 et le prix d’une place de ciné.
Retour haut de page